Damas : La Syrie refuse catégoriquement l’annonce par l’occupant israélien de faire des élections pour les soi-disant « Conseils locaux » dans les villages du Golan syrien occupé

Damas/Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a affirmé que la République arabe syrienne refuse catégoriquement l’annonce par l’occupant israélien de mener, en octobre 2018, des élections pour les soi-disant « Conseils locaux » dans les villages du Golan syrien occupé, dans le but de l’annexer, faisant savoir que le Golan fait partie des territoires syriens.

Dans deux messages adressés au Secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de sécurité, le ministère a dit : « Israël ne s’est pas contenté de soutenir publiquement les groupes terroristes amés d’une manière qui se contredit avec toutes les résolutions de l’ONU relatives à la crise en Syrie, mais il a récemment adopté de nouvelles décisions sur son intention de faire des élections pour les soi-disant « Conseils locaux » dans les villages du Golan syrien occupé, conformément à la loi israélienne ».

« Les citoyens arabes syriens ont refusé, dans leur document national, qu’ils ont adopté le 25/03/1981 après la prise par « Israël » d’une décision fâcheuse sur l’annexion du Golan syrien après leur grève générale, toute décision adoptée par « Israël » sur l’annexion de leur territoire à l’entité israélien et toutes les décisions israéliennes qui visent à les priver de l’identité arabe syrienne », a dit le ministère.

En outre, le ministère a indiqué qu’ « Israël », qui avait refusé d’obtempérer à la légalité internationale tout au long des années précédentes et à ses décisions qui mettent fin à son occupation du Golan arabe syrien, avait réitéré dans sa nouvelle décision son non-respect de la souveraineté de la Syrie dans le Golan syrien.

Et le ministère de poursuivre : « Les nouvelles décisions israéliennes constituent une autre violation flagrante de la Charte de l’ONU, du droit international humanitaire et des Conventions de Genève, relatives à la protection des personnes civiles en temps de guerre, et un investissement dans le terrorisme qu’ « Israël » soutient publiquement par le biais de son lien direct avec le « Front Nosra », inscrit sur la liste des entités terroristes au Conseil de sécurité, et avec d’autres organisations terroristes ».

Le ministère a fait savoir que la Syrie s’adresse au secrétaire général de l’ONU et au CS pour condamner ces nouvelles mesures provocatrices israéliennes qui aboutissent à la détérioration de la situation dans la région et transgressent, d’une manière flagrante, la résolution du Conseil de sécurité N°497.

Et le ministère de conclure : « La Syrie réclame au Conseil de sécurité d’obliger « Israël » à s’engager à l’élargissement des détenus syriens et palestiniens de ses geôles, dont en premier lieu, le détenu syrien Sedqi Maqet ».

Razane / A. Chatta

Check Also

L’Assemblée du peuple commémore le souvenir de la bataille de Mayssaloun

Damas-SANA / L’Assemblée du peuple a affirmé que le souvenir de la bataille de Mayssaloun …