La délégation de la République arabe syrienne à la réunion « Astana 5 » tient une 2e réunion consultative avec la délégation russe

 

Astana / La délégation de la République arabe syrienne, présidée par Bachar Jaafari, a tenu une 2e réunion consultative avec la délégation russe, présidée par le chef du département pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord au ministère russe des AE, Sergueï Verchinine, dans le cadre des travaux de la réunion « Astana 5 ».

A noter que la délégation, présidée par Jaafari, avait tenu aujourd’hui deux réunions consultatives avec la délégation iranienne et une autre avec la délégation russe.

A l’issue de la 2e réunion consultative avec la délégation iranienne, Jaafari a indiqué que la délégation poursuit l’examen des mécanismes relatifs à l’application de l’accord sur les zones de désescalade.

Dans un point de presse, Jaafari a dit : « La délégation a passé toute la journée dans les pourparlers avec les deux délégations, russe et iranienne, pour examiner les mécanismes de l’application de l’accord », assurant que le sujet principal de ce round est l’examen des mécanismes de l’accord relatif aux zones de désescalade, adopté pendant le round précédent.

Par ailleurs, les deux délégations, russe et iranienne, ont tenu une réunion bilatérale, alors que les deux délégations, iranienne et turque, ont aussi tenu deux réunions sur le mémorandum relatif aux zones de désescalade en Syrie. La délégation iranienne a, de même, discuté avec la délégation russe des points qu’elle avait examinés avec la délégation turque.

Lavrentiev : La réunion d’Astana 5 vise à parvenir à un accord sur les zones de désescalade

L’émissaire spécial du président russe pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev, a assuré aujourd’hui que la réunion d’Astana 5, tenue aujourd’hui et demain dans la capitale kazakhe, vise à parvenir à un accord sur les zones de désescalade et leurs détails.

Dans un point de presse qu’il a tenu aujourd’hui, Lavrentiev a fait savoir que des consultations tripartites au niveau des experts avec les Iraniens et les Turcs sont en cours, ajoutant que des rencontres entre les délégations au plus haut niveau se tiendront plus tard.

Répondant à une question sur l’entente sur la frontière des zones de désescalade, Lavrentiev a indiqué les participants œuvrent actuellement pour parvenir à un accord sur les détails à ce sujet.

Pour sa part, le ministère kazakh des Affaires Etrangères a affirmé aujourd’hui que toutes les délégations qui participeront à la réunion d’Astana 5 sur la Syrie étaient arrivées dans la capitale kazakhe Astana.

Cité par l’Agence de presse kazakhe, le directeur du bureau de presse au ministère kazakh des Affaires étrangères, Anouar Jaïnakov, a assuré l’arrivée à Astana de toutes les délégations participant aux pourparlers d’Astana, dont 9 représentants de l’« opposition armée » et l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.

Il a souligné la tenue de réunions bilatérales qui commenceront aujourd’hui entre les délégations, ajoutant qu’il est prévu que les délégations tiendront une séance générale demain mercredi.

Jaberi Ansari à de Mistura : Les réunions d’Astana et le dialogue de Genève sont complémentaires

Le chef de la délégation iranienne à la réunion d’Astana sur la Syrie, ministre adjoint iranien des Affaires étrangères pour les affaires arabes et africaines, Hossein Jaberi Ansari, a examiné avec l’émissaire du secrétaire général de l’Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, les derniers développements des pourparlers d’Astana et de Genève.

Jaberi Ansrai a affirmé, lors de cette rencontre que les pourparlers d’Astana et de Genève sont complémentaires, soulignant la nécessité de faire tout ce qui est possible pour réaliser un progrès dans ces pourparlers.

Il a souligné le rôle de l’Onu dans le domaine de la fourniture des aides techniques pour contribuer à la préservation des zones de désescalade en Syrie et aider dans la poursuite du processus des pourparlers syro-syriens afin de parvenir à une réconciliation nationale globale.

Pour sa part, de Mistura a affirmé le soutien de l’ONU au rôle des trois pays garants dans les pourparlers d’Astana, appelant à octroyer davantage d’aides pour renforcer les efforts de l’ONU dans le cadre des pourparlers de Genève.

Bulletin français

Check Also

A l’occasion du 49e anniversaire de la guerre de libération d’octobre, le bateau Farah Star (2) prend le large

Tartous-SANA / A l’occasion du 49e anniversaire de la guerre de libération d’octobre, le bateau …