Le terrorisme économique est la nouvelle forme d’agression américano-occidentale contre la Syrie

Damas/Le terrorisme économique est la nouvelle forme de la guerre américano-occidentale contre le peuple syrien.

Après l’échec qu’avaient subi les pays d’agression dans leur guerre contre la Syrie, ils ont commencé le terrorisme économique sous forme de siège suffocant sur les importations des dérivés pétroliers.

Le resserrement du siège économique et les mesures punitives contre les sociétés et les pays qui traitent avec la Syrie étaient la raison de la scène des voitures qui font la queue dans les stations essence. Cette scène a été reprise par la presse occidentale qui a jeté la lumière sur les résultats du siège sans mentionner les vraies raisons, mêmes si elle avait fait allusion que ce spectacle est le résultat du siège américano-occidental.

Le journal américain Wall Street a souligné que ce siège avait paralysé la circulation en Syrie, sans cacher l’objectif de ce siège : à savoir les pays occidentaux espèrent que ce siège fait pression sur le gouvernement syrien pour obtenir des « concessions » qu’ils n’avait pas réussi à obtenir par le biais de la guerre militaire.

La fermeté de la Syrie face au siège n’a pas attiré l’attention de la presse occidentale, sinon elle l’avait délibérément ignorée. Les Syriens qui avaient pu affronter la guerre terroriste avec patience et remporté les victoires l’une après l’autre, se tiennent toujours fermes face au siège et ses résultats.

Le journal américain a souligné dans son rapport que les mesures occidentales injustes avaient réussi à étouffer les sources de carburant en Syrie et à créer une scène de congestion sur les stations essence, tout en négligeant les images du défi qu’avait manifesté le citoyen syrien face aux mesures et au siège.

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont annoncé le resserrement des mesures économiques coercitives unilatérales contre la Syrie et les pays qui leur fournissent le pétrole, dont à la tête l’Iran.  L’Administration américaine qui a échoué d’ébranler la volonté des Syriens dans la guerre militaire, ne pourra jamais réaliser ses objectif par le siège.

Les mesures non humanitaires et les souhaits américains ne réussiront jamais à humilier les Syriens qui ne renonceront jamais à leurs positions et ils s’attachent toujours à leur patrie et à leur décision autonome.

 

R.Bittar

Check Also

565 entreprises sont entrées en phase de production dans la Cité industrielle de Cheikh Najjar à Alep

Alep-SANA/Le nombre des installations qui ont redémarré dans Cité industrielle de Cheikh Najjar à Alep …