Munzer souligne la nécessité de mettre fin au soutien apporté au terrorisme et de lever les mesures coercitives imposées à la Syrie

New York-Sana/Le chargé d’affaires par intérim de la délégation permanente de la Syrie à l’ONU, Munzer Munzer, a affirmé que le seul moyen de mettre fin aux souffrances des Syriens et d’améliorer leur situation humanitaire consiste dans la mise d’un terme à l’appui apporté par certains pays au terrorisme et la levée des mesures coercitives illégitimes visant à réaliser des agendas politiques.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité, Munzer a indiqué que la Syrie n’avait ménagé aucun effort ces dernières années pour fournir toute aide humanitaire à tous les Syriens touchés par la crise là où ils se trouvent sur les territoires syriens.

Il a affirmé que la souffrance des Syriens s’explique principalement par les pratiques suivies par les réseaux terroristes et les gouvernements d’Etats bien connus qui soutiennent les terroristes, ainsi que par les crimes de la “Coalition internationale” qui avaient coûté la vie à des milliers de Syriens et causé d’énormes dégâts dans l’infrastructure.

Munzer a précisé que les mesures économiques coercitives unilatérales illégales imposées au peuple syrien étaient l’une des principales raisons de leurs souffrances, ajoutant qu’elles doivent être immédiatement levées sans condition.

Il a réitéré son appel à soutenir les efforts du gouvernement syrien et de ses alliés pour faciliter le retour des Syriens déplacés à leur pays.

Munzer a souligné la nécessité de soutenir les efforts de la Syrie pour éliminer le réseau terroriste du front Nosra et les autres réseaux terroristes qui font des citoyens d’Idleb des boucliers humains et pour mettre fin à leur attaques contre les civils innocents dans les villes et les villages voisins.

Il a ajouté que les Etats-Unis et les réseaux terroristes qui y sont affiliées retiennent des milliers de Syriens déplacés dans le camp de Rukban dans la zone occupée de Tanf depuis 1820 jours, appelant à mettre fin aux souffrances de ces personnes et à leur permettre de retourner à leurs zones libérées du terrorisme par l’armée arabe syrienne.

Munzer a indiqué que le gouvernement syrien avait pris toutes les mesures nécessaires pour évacuer les personnes détenues au camp de Rukban et mettre fin à leurs souffrances. «Pourtant, les forces d’occupation américaines doivent démanteler ce camp et assurer la sécurité de la circulation dans la zone occupée de Tanf », a-t-il fait savoir.

“Certains pays membres du Conseil de sécurité pratiquent toujours l’hypocrisie à l’égard du peuple syrien, car ils ne veulent pas mettre fin à la crise en Syrie, mais ils veulent continuer à soutenir les terroristes et à imposer un embargo économique au peuple syrien», a-t-il ajouté.

Munzer a appelé les gouvernements qui soutiennent le terrorisme à cesser d’exploiter la crise syrienne pour atteindre certains objectifs politiques au service de leurs intérêts, à lever le siège économique imposé au peuple syrien et à cesser de bombarder les villes et de tuer les civils.

R.Bittar

 

Check Also

De nouveaux faits confirment le soutien turc au « Front Nosra » à Idleb

Damas-SANA / Jour après jour des preuves se succèdent sur l’implication du régime turc, présidé …