Les parties d’agression contre la Syrie ont le même cerveau et de différents outils

Damas-SANA / Avec le même cerveau et un certain nombre d’outils, les parties de l’agression ont mené hier des attaques contre l’Etat syrien, ses citoyens, leurs propriétés et leurs infrastructures pendant quelques heures, lesquelles avaient commencé à l’aube par une attaque menée par les réseaux terroristes que soutient le régime turc dans la banlieue nord de Hama et qui avaient été suivies par une attaque similaire le soir contre des positions de l’armée arabe syrienne dans la banlieue nord de Lattaquié.

En outre, des attaques ont été menées aux armes prohibées internationalement par la « Coalition américaine » avant que l’ennemi sioniste achève la nuit ses attaques en visant à minuit la localité de Hadhar dans la banlieue de Quneitra.

Il est clair que les attaques menées par les réseaux terroristes dans les deux banlieues de Hama et Lattaquié et la répétition de leurs violations de l’accord sur la zone de désescalade s’inscrivent dans le cadre de leurs tentatives absurdes d’imposer une nouvelle réalité sur le terrain leur permettant de prendre davantage de temps avant leur sort décisif par l’armée arabe syrienne d’une part et dans le cadre de leur ligne terroriste destructive dans laquelle ils trouvent une justification afin de faire poursuivre l’obtention du soutien par leurs commanditaires à l’extérieur de l’autre.

Les unités de l’armée opérant dans la banlieue nord de Hama ont repoussé hier à l’aube une attaque menée par de nombreux groupes terroristes contre les positions militaires sur l’axe de Massassena dans la banlieue nord de Hama en utilisant de différents types d’armes, ce qui y a fait des dizaines de tués parmi les terroristes et un certain nombre de martyrs dans les rangs des soldats de l’armée.

En compatibilité avec son rôle en tant qu’une partie de la guerre contre le Syrie et qu’un commanditaire des terroristes dans la région sud dans la banlieue de Quneitra et Daraa, l’ennemi israélien attaque certaines zones dans la banlieue de Quneitra à chaque fois que les terroristes subissent des coups fatals par l’armée arabe syrienne.

Dans la zone syrienne Jazira, la « Coalition américaine » a poursuivi ses attaques barbares contre les habitants et les infrastructures dans la zone, y causant une terre brûlée en exécution de ses agendas qui sont trop loin de ses objectifs déclarés dans la lutte anti-Daech et des autres slogans véhiculés par les médias américains et occidentaux.

Dans le cadre de servir ses slogans déclarés et qui incluent des plans destructeurs garantissant ses intérêts dans la région, Washington trouve dans la « Coalition », qu’il a créée, un moyen extraordinaire en vue de véhiculer ses mensonges qui ont commencé à être dévoilés devant l’opinion public sur sa lutte anti-Daech, notamment avec la mise à nu de sa dernière transaction avec le réseau takfiriste, laquelle s’est soldée par l’évacuation sécurisée des terroristes et des chefs du réseau de la zone vers des zones définies en accord entre les deux parties contre des tonnes d’ors volés par les terroristes de « Daech » de l’Irak et de la Syrie pour les acheminer aux Etats-Unis.

Les parties de l’agression contre l’Etat syrien ont montré hier leur compatibilité dans des attaques coordonnées et bien examinées, ce qui démontre le lien étroit entre elles dans la zone syrienne de Jazira au nord, les banlieues d’Idleb, Hama et Lattaquié au centre, la base de l’occupant américain à Tanf à la frontière syro-irakienne à l’est et la banlieue de Quneitra au sud.

A.Chatta

Check Also

Instauration de la paix…fresque de la Jeune chambre internationale à Harasta