Jaafari : C’est au peuple syrien seul de décider de l’avenir de son pays loin de l’intervention étrangère

New York-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé que tout processus politique qui ne prend pas en compte la poursuite de la lutte antiterroriste, la cessation de la présence étrangère illégale en Syrie et la préservation de son unité, de sa souveraineté et de son indépendance est irréel et n’a pas de perspectives.

Lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité sur la situation en Syrie, Jaafari a fait noter que la Syrie est disposée à coopérer avec l’émissaire onusien, Geir Pederson, pour faire réussir sa mission dans la médiation du dialogue inter-syrien sous une direction syrienne pour relancer le processus politique.

Jaafari a indiqué que tout processus lié à la Constitution doit se baser sur le droit exclusif du peuple syrien de décider de l’avenir de son pays loin de l’intervention étrangère, soulignant que la Constitution et tout ce qui en relève est une affaire souveraine décidée par les Syriens eux-mêmes.

« La Syrie réclame la cessation de la présence illégale des forces étrangères américaines, françaises, britanniques et turques sur ses territoires et la dissolution de la soi-disant « Coalition internationale » d’une manière mettant fin aux crimes de guerre et aux crimes contre l’humanité qu’elle perpètre après la destruction complète de la ville de Raqqa en plus des infrastructures qui constituent des acquis de développement pour le peuple syrien », a-t-il dit.

Jaafari a assuré que la Syrie rejette les déclarations hostiles des Etats-Unis de faire rester une partie de leurs forces sur les territoires syriens quels que soient les prétextes qu’ils véhiculent pour justifier cette présence.

« Toute présence militaire étrangère en Syrie sans l’admission de son gouvernement est une agression qui doit être cessée immédiatement », a-t-il martelé.

Jaafari a souligné la nécessité de soutenir les efforts de l’Etat syrien, de ses alliés et de ses amis dans la lutte contre ce qui est resté des groupes terroristes de « Daech », du Front Nosra et des entités qui en dépendent, d’arrêter le soutien apporté à ces groupes, de transférer les terroristes étrangers européens ou autres à leurs pays d’origine et de leur demander des comptes pour les crimes qu’ils avaient commis contre les deux peuples, syrien et irakien.

Jaafari a réclamé l’annulation immédiate des mesures économiques coercitives unilatérales qui ont des retombées catastrophiques sur tous les Syriens et qui ont porté atteinte à leur économie nationale.

Il a affirmé l’importance de soutenir les efforts de l’Etat syrien pour le retour des personnes déplacées et des réfugiés à leurs maisons et villes, appelant de nouveau tous ceux qui avaient quitté la patrie à cause de terrorisme à la regagner et à contribuer à la reconstruction.

A.Chatta

Check Also

Les habitants du village de Cheikh Hadid dans la banlieue de Hama : Les terroristes ont mis le feu dans nos récoltes par leurs roquettes

Hama-SANA / Simultanément avec la saison de la récolte à Hama, les réseaux terroristes ont …