La production de soie dans la côte syrienne… Une profession enracinée qui retourne progressivement

Lattaquié – SANA/ La fabrication et la production de la soie naturelle en Syrie est une profession ancienne qui a connu des changements avec l’apparition de la soie industrielle qui a envahi les marchés et est devenue un rival puissant de la soie naturelle.

Cette profession a aussi détériorée du fait la coupe excessive de mûriers qui constituent la principale source de nourriture des larves, en particulier dans la côte syrienne.

Face à ces changements, le gouvernement syrien a lancé en 2017 un projet de développement visant à préserver cette profession traditionnelle et tenté à étendre la superficie plantée de mûriers et à augmenter le soutien financier nécessaire à cette culture.

Sur les débuts du projet, l’ingénieur Rayan Moualla, chef de la section de l’abeille et de la soie à la Direction de l’agriculture à Lattaquié, a déclaré à la correspondante de SANA que l’élevage de vers à soie est l’un des projets réalisables sur le plan économique.

Moualla a souligné que la direction accorde un intérêt particulier à la formation des paysans sur la façon de prendre soin du ver à soie.

Par ailleurs, il a fait noter que ces projets fournissent des milliers d’emplois avec des salaires élevés.

Reste à signaler qu’il y a deux types de soie, blanche et jaune selon la dynastie. La soie naturelle est considérée comme la base de l’industrie textile de Brocars, Damascu et Eghbani, qui sont célèbres en Syrie à travers l’histoire.

D.H./ L.A.

Check Also

Aoun: La décision de Trump de reconnaître l’annexion du Golan syrien occupé à l’entité d’occupation israélienne se contredit avec le droit international

Moscou -SANA /Le président libanais, Michel Aoun, a affirmé que la décision du président américain, …