Salehi affirme que l’OANA est capable de servir de base pour une coopération entre le peuples et les gouvernements

Téhéran /Le ministre iranien de la Culture et de l’Orientation islamique, Abbas Salehi, a affirmé que le l’Organisation des Agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA) est capable d’accomplir un rôle efficace et constructif dans la diplomatie culturelle et médiatique.

Dans son allocution qu’il a prononcée à l’ouverture de la réunion du Conseil exécutif de l’Organisation des Agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA), Salehi a indiqué que la culture dans notre société contemporaine s’est transformée en un outil diplomatique influent aux niveaux culturel, politique et social, précisant que l’OANA, en tant qu’Organisation ayant des objectifs nobles et indépendance, est capable de servir de base pour le renforcement de la coopération et de la solidarité entre les peuples et les gouvernements.

Pour sa part, le directeur général de l’Agence de presse iranienne /IRNA/ a indiqué qu’à l’ombre de la coopération globale, on est devenu capable de combler la lacune médiatique entre le nord et le sud et d’agir vers une communauté internationale plus juste et plus démocratique et humanitaire.

Il a précisé que les média, en tant que 4ème autorité démocratique, avait accompli ces dernières années un rôle de marque dans l’élargissement de la démocratie et l’affrontement de l’injustice.

SANA examine avec l’Iran le renforcement du rôle et de la performance des agences de presse

Mohammad Soltanifar, vice-ministre iranien de la Culture et de la Guidance islamique chargé de la presse et de l’information, a rencontré aujourd’hui le directeur général ,  rédacteur en chef de l’Agence arabe syrienne d’Informations /SANA/,  Abdul Rahim Ahmad, et d’autres directeurs généraux des Agences de presse participant en tant qu’ invités d’honneur et superviseurs à  la réunion du Comité exécutif de l’Organisation des Agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA).

La rencontre a porté sur les moyens de renforcer les rôles et la performance des Agences de presse pour s’harmoniser avec la technologie nouvelle et les moyens du réseautage social.

Soltanifar a souligné la nécessité de développer la performance des Agences de presse pour préserver leur rôle en tant que source principale et authentifiée pour les nouvelles, notamment à l’ombre du large déploiement des moyens du réseautage sociale.

Pour sa part, le directeur général de l’agence SANA a souligné les défis auxquels les agences de presse font face, affirmant que les agences de presse doivent profiter des techniques de l’information nouvelle pour aboutir à une catégorie plus large des gens et traiter les questions des citoyens et celles qui intéressent l’Opinion publique.

A noter que les travaux de la 43e édition du Comité exécutif de l’Organisation des Agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA) ont commencée aujourd’hui dans la capitale iranienne, Téhéran, avec la participation de l’Agence arabe syrienne d’informations (SANA) représentée par son directeur général et rédacteur en chef, Abdul Rahim Ahmad.

Des chefs et leurs assistants et des hauts responsables des agences de presse membres de l’Organisation assistent à cette réunion organisée par l’Agence de presse de la République islamique d’Iran (IRNA), en présence des directeurs de 19 agences de presse de la Syrie, de la Russie, de l’Azerbaïdjan, de l’Irak, du Liban, de la Chine, du Qatar, de la Turquie, du Sultanat d’Oman, de la Mongolie, de la Corée du Sud, du Kazakhstan, du Japon, du Pakistan, du Vietnam, de l’Indonésie, de la Malaisie. de  la Bulgarie et de l’Iran.

Bulletin français

Check Also

Une organisation russe : Les actes des «casques blancs » visent à propager de fausses informations sur la situation en Syrie

Paris – SANA / Le directeur du Fonds d’études sur les problèmes de la démocratie en …