Mouallem : La Coalition internationale détruit toute chose en Syrie à l’exception de Daech

Sotchi-Russie/Le vice-président du Conseil des ministres, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Walid Mouallem, a affirmé que la Coalition internationale, conduite par Washington, détruit toute chose en Syrie, à l’exception du réseau terroriste “Daech”.

Rencontrant aujourd’hui à Sotchi son homologue russe, Sergueï Lavrov, Mouallem a précisé que la Syrie va réclamer la dissolution de cette Coalition utilisée pour détruire le pays et prolonger à l’infini la guerre en Syrie.

Pour sa part, Lavrov a indiqué que les victoires de l’armée arabe syrienne avec l’appui de l’aviation russe, a rendu la crise en Syrie plus réussie.

Et Lavrov d’ajouter : « Nous affrontons fermement toutes les tentatives de politiser la question chimique et d’accuser le gouvernement syrien, sans aucune enquête professionnelle, d’utiliser des agents toxiques sur les territoires syriens ».

Lavrov a souligné avoir discuté avec Mouallem de la coopération bilatérale sur les scènes internationales, surtout à New York et à Genève, faisant allusion aux efforts des deux pays dans la lutte antiterroriste.

Dans une déclaration qu’il a donnée à SANA à l’issue des réunions du comité mixte,  Mouallem a qualifié de « constructive et utile » la rencontre avec Lavrov, disant : « Nous avons examiné la coordination dans les affaires politiques et militaires et la dimension économique qui est fermement entrée dans les relations bilatérales ».

Mouallem a ajouté avoir examiné avec Lavrov la situation en Syrie, dans la région et sur la scène internationale, ainsi que les efforts déployés par l’armée arabe syrienne dans la lutte contre les deux réseaux terroristes de « Daech » et du « Front Nosra ». «Nous avons mis d’accord sur la poursuite de la consultation entre les deux pays dans tous les domaines », a-t-il fait savoir.

Mouallem a fait noter que les entretiens avaient porté sur l’importance de la tenue de la 7ème réunion d’Astana et de la conférence de Genève.

Et Mouallem de poursuivre : « Je trouve que la crise en Syrie entre dans sa phase finale grâce à la fermeté du peuple syrien, à l’intrépidité de nos forces armées et à la coopération avec la Russie, l’Iran et la Résistance libanaise ».

Mouallem a indiqué que le gouvernement syrien avait admis la demande de cinq pays de participer en tant qu’observateurs aux pourparlers d’Astana, faisant savoir que la Syrie accueille favorablement la participation de ces pays et l’élargissement de la participation aux réunions d’Astana.

En ce qui concerne la 4ème zone de désescalade à Idleb, Mouallem a émis l’espoir que l’accord conclu lors de la dernière réunion d’Astana sera exécuté sur le terrain.

Il a précisé que ce qui se passe à Idleb fait partie du règlement de la situation entre la Turquie et ses outils.

« Nous considérons toujours  la présence turque en Syrie comme illégale », a dit Mouallem .

« Les Turcs trouvent que leur présence se fait à l’ombre d’Astana, mais j’ai réalisé aujourd’hui qu’Astana n’a rien à voir avec cet acte turc. Toute mesure prise sans la coordination du gouvernement syrien est agressive et illégale », a-t-il ajouté.

Mouallem : Nécessité de dissoudre la Coalition internationale conduite par Washington

Par ailleurs, Mouallem a réclamé la dissolution de la « Coalition internationale » illégale, dirigée par les Etats-Unis sous prétexte de la lutte anti-Daech.

Dans une déclaration qu’il a donnée à la Chaîne de TV « Russia Today », Mouallem a affirmé l’importance de la dissolution de la « Coalition internationale » qui commet des crimes abominables contre le peuple syrien, lesquels avaient fait pendant deux mois des milliers de victimes parmi les civils, dont la majorité étaient des enfants et des femmes », disant : « Cette Coalition a été créée pour lutter contre le réseau terroriste « Daech », mais elle frappe le peuple syrien et elle protège les terroristes ».

Quant au déploiement des forces turques à Idleb, Mouallem a fait noter : « La présence turque sur les territoires syrien est illégale », affirmant que le régime turc noue, dès le début de la crise en Syrie, un lien étroit avec les réseaux terroristes que ce soit à Idleb ou dans d’autres régions.

Il a souligné que le gouvernement syrien coordonne avec la partie russe et s’engage à ce qui avait été émis par la conférence d’Astana à l’égard d’Idleb.

Mouallem a réclamé aux forces occidentales de mettre un terme à leurs interventions dans les conférences de Genève, car elles les ont avortées alors que les réunions d’Astana avaient abouti à des résultats concerts.

A propos de l’ouverture de la porte du dialogue avec les Syriens kurdes, Mouallem a dit : « Lorsque les Kurdes soulignent leur disposition au dialogue nous serons prêts ».

 

Razane / R.B. / A.Chatta

Check Also

Moscou : Washington doit fournir un plan concernant la sortie de ses forces de la Syrie

Moscou -Sana / Le secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, Nikolaï Patrouchev, …