Jaafari : Une partie puissante de la communauté internationale manque de la volonté dans la lutte antiterroriste

New York / Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé que la souffrance de la Syrie et de son peuple pendant sept ans avec le terrorisme démontre qu’une partie, puissante et forte, de la communauté internationale manque de la volonté dans la lutte antiterroriste.

Dans une allocution qu’il a prononcée aujourd’hui devant la 6e commission juridique sur l’article intitulé « Les mesures visant à éradiquer le terrorisme international », Jaafari a souligné la nécessité d’avoir une volonté politique réelle pour la lutte contre le terrorisme et de demander des comptes à ses soutiens et à ses commanditaires.

« Les gouvernements des pays qui soutiennent le terrorisme considèrent toujours les groupes terroristes armés et les terroristes étrangers comme une arme politique, militaire et économique qui peut être utilisée afin de renverser les gouvernements légitimes, de détruire les économies des pays, de tuer leurs citoyens et de déplacer les réfugiés », a-t-il fait noter.

Jaafari a souligné le soutien aux initiatives du Secrétaire général de l’ONU et de ses efforts avec son sous-secrétaire, Vladimir Voronkov, pour réactiver le rôle de l’Organisation dans le domaine de la lutte antiterroriste, affirmant la disposition de la Syrie à la coopération complète et au travail conjoint d’une manière garantissant le respect du principe de l’égalité entre les pays membres et de la réalisation des objectifs de l’Organisation onusienne.

 

A.Chatta

Check Also

Retour d’une nouvelle partie de Syriens déplacés venant de la Jordanie via le poste frontalier de Nassib/Jaber

Daraa-Sana/Dans le cadre des mesures prises par le gouvernement pour faciliter leur retour à leurs …