Damas appelle à mettre fin à la souffrance de la population de Kafraya et Fouaa, assiégée par les réseaux terroristes

Damas /  Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a appelé l’ONU et le Conseil de sécurité à œuvrer immédiatement pour mettre fin à la souffrance de la population des deux localités de Kafraa et Fouaa assiégées par les réseaux terroristes armés, dans le gouvernorat d’Idleb.

Dans deux messages adressés au secrétaire général de l’ONU et au Président du Conseil de sécurité et dont une copie est parvenue à Sana, le ministère a évoqué la situation inhumaine et la souffrance quotidienne de la population des deux localités de Kafraya et Fouaa assiégées par les réseaux terroristes armés qui entravent depuis des années l’accès des aides humanitaires, à l’ombre d’un mutisme complet de l’ONU et de ses Commissions concernées par les Droits de l’Homme.

«La situation est devenue catastrophique pour plus de 7000 civils syriens assiégés dans une superficie de 10 Km² et elle constitue une marque d’infamie pour l’humanité», a dit le ministère, qui ajouté que ces civils sont privé de la moindre conditions de vie, des soins médicaux, des vaccins et de l’eau potable.

«La soi-disant communauté internationale a laissé les habitants des deux localité à la merci des réseaux terroristes armés qui se trouvent dans la banlieue d’Idleb et qui sont soutenus par des régimes et des gouvernements bien connus, dont à leur tête le réseau du «Front Nosra» inscrit sur la liste onusienne des réseaux terroristes.

Le ministère a souligné que l’ONU avait cessé de demander d’envoyer des convois d’aides humanitaires à cette zone après l’expiration de l’accord des quatre localités il y a quelques mois.

Le ministère a appelé l’ONU et le Conseil de sécurité, qui tient aujourd’hui une réunion pour débattre la situation humanitaire en Syrie, à œuvrer immédiatement pour mettre fin à la souffrance de la population des deux localités, faisant savoir que les réseaux terroristes œuvrent pour l’exterminer via le siège, la politique de famine, et les obus.

Il a aussi appelé certains pays membres du CS à cesser de politiser les aides humanitaires et à œuvrer pour sauver la population des deux localités avant qu’il soit trop tard.

 

L.A.

Check Also

33 artistes plasticiens participent à une exposition à Alep pour célébrer le serment constitutionnel