Damas : La Syrie réclame la condamnation du massacre commis par les avions de combat français à Toukhan al-Kubra au nord de Manbej

Damas / La Syrie a réclamé au Secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité de condamner le massacre commis par les avions de combat français dans le village de Toukhan al-Kubra au nord de la ville de Manbej.

Dans deux messages identiques adressés au Secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité, le ministère des AE et des Expatriés a indiqué que les avions de combat français, qui font partie de la Coalition internationale conduite par les Etats-Unis au-dessus des territoires de la République Arabe Syrienne, avaient commis un massacre sanglant et inhumain à proximité des frontières syro-turques en bombardant le village de Toukhan al-Kubra au nord de la ville de Manbej, en exterminant un grand nombre de familles et en détruisant leurs maisons.

Le ministère a ajouté que cette agression avait fait plus de 120 civils, dont des enfants et des femmes, soulignant que selon des rapports sur place, le sort des dizaines de civils qui se trouvent sous les décombres de leurs maisons est encore inconnu.

Et le ministère d’ajouter : “L’agression française intervient un jour après une autre agression américaine commise le 18 juillet 2016 par les avions de combat américains contre la ville syrienne de Manbej et qui a fait plus de 20 martyrs parmi les civils et des dizaines de blessés, dont la majorité étaient des enfants et des femmes”.

Le ministère a fait noter que le gouvernement de la République Arabe Syrienne condamne avec les termes les plus sévères les deux massacres sanglants perpétrés par les avions de combat français et américains qui appartiennent à la soi-disant “Coalition internationale” conduite par les Etats-Unis et qui vise aux missiles et aux bombes les civils innocents et les infrastructures au lieu de prendre pour cible les gangs terroristes.

“La poursuite du soutien qu’apportent la France, les Etats-Unis, la Turquie, l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Grande-Bretagne aux réseaux terroristes qu’ils dénomment “groupes modérés” est une preuve flagrante de la complicité de ces pays et d’autres avec les groupes terroristes et de leur non sérieux dans la lutte contre le terrorisme”, a-t-il dit.

Le ministère a fait noter : “Le gouvernement syrien assure que ces massacres et crimes, ainsi que la destruction et le sabotage, ne l’obligent point à ne pas continuer à exercer son devoir dans la lutte contre le terrorisme et à œuvrer pour réaliser un règlement politique de la crise en Syrie par le biais d’un dialogue inter-syrien, sous une direction syrienne et loin de toute intervention étrangère”.

Le ministère a indiqué que le gouvernement de la République Arabe Syrienne réclame au Conseil de sécurité d’assumer ses responsabilités dans le maintien de la paix et la sécurité internationales en prenant des mesures punitives contre les pays et les régimes qui soutiennent et commanditent le terrorisme.

A. Chatta

Check Also

Activité de solidarité avec la Chine contre le virus Corona

Damas-SANA / Une activité de solidarité avec la République populaire de Chine intitulée « Ensemble contre …