Mouallem rencontre ses homologues indien, algérien, cubain, coréen, omanais et russe

Damas / Walid Mouallem, vice-président du Conseil des Ministres, Ministre des AE et des Expatriés, a rencontré hier en marge de la 70ème session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York les ministres des AE, de l’Inde Sushma Swaraj, de l’Algérie Ramtane Lamamra, de Cuba Bruno Rodríguez Parrilla et de la République populaire démocratique de Corée Ri Su-yong.

L’entretien a porté sur la situation actuelle sur la scène internationale en se centrant sur la situation en Syrie.

Les quatre ministres ont insisté sur leur soutien à la Syrie et leur disposition à approfondir la coopération avec elle dans les différents domaines.

Ils ont indiqué qu’ils appuient la position russe qui intervient en réponse à la demande du gouvernement syrien pour lutter contre le terrorisme de Daech, du Front Nosra et d’autres réseaux affiliés à al-Qaïda.

La ministre indienne et le ministre algérien ont confirmé l’invitation adressée au ministre Mouallem pour visiter les deux pays afin de poursuivre les consultations et les pourparlers entre la Syrie, l’Algérie et l’Inde.

De son côté, Mouallem a donné un aperçu exhaustif sur les efforts déployés dans la lutte anti-terroriste et sur la coordination syro-russe à cet égard.

Il a fait noter que la Syrie apprécie les positions adoptées par les pays précités pour soutenir le droit syrien dans les instances internationales.

En outre, Mouallem s’est réuni avec Youssef Bin Alawi, ministre omanais des AE, avec qui il a examiné les efforts déployés avec certains pays arabes et internationaux en vue de soutenir la Syrie dans sa lutte contre le terrorisme en prélude au lancement d’un règlement politique.

Bin Alawi, a souligné la disposition à visiter Damas pour contribuer à parvenir à un règlement de la crise en Syrie.

Mouallem a également rencontré Sergueï Lavrov, ministre russe des AE, et discuté avec lui de la coopération syro-russe dans la lutte contre le terrorisme et de la coordination complète entre les deux armées à cet égard.

Les deux parties se sont entretenues de la suggestion de Staffan de Mistura, émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, de former quatre groupes de travail pour échanger les idées.

Les points de vue des deux parties étaient concordants sur la lutte anti-terroriste afin d’assurer le climat adéquat en vue d’engager un règlement politique.

Par ailleurs, Mouallem a jugé «nécessaire», la lutte contre le terrorisme qui s’étend dans le monde.

Dans une déclaration faite à la chaîne «al-Mayadine» à l’issue de sa rencontre avec le chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, en marge des travaux de l’Assemblée Générale de l’Onu, Mouallem a souligné que ses entretiens avec Lavrov s’étaient concentrés sur les deux domaines, politique et militaire.

Mouallem a estimé que la division de la communauté internationale était derrière l’échec du traitement du terrorisme qui s’était étendu et devenu un phénomène mondial.

Pour sa part, Lavrov a indiqué qu’il y a un grand risque dans l’ignorance de la situation relative au réseau terroriste Daech, car ses éléments, qui comptent des milliers et dont certains sont de l’ancienne Union Soviétique et de la Russie, pourraient retourner dans leur pays pour y semer le chaos.

L.A. / A. Chatta

Check Also

Réunion de coordination pour mettre fin à la tragédie du camp de Rukban

Homs-SANA / Dans le cadre de la coordination et de l’organisation de la coopération entre …