Dahhak : L’occupation israélienne et l’administration américaine assument la responsabilité de toute escalade dans la région

New York – SANA / Le représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, l’ambassadeur Qussai Al-Dahhak, a rejeté sur l’entité d’occupation israélienne et l’administration américaine la plaine responsabilité des attaques israéliennes et de toute escalade supplémentaire dans la région, qui menace la paix et la sécurité, indiquant que le moment est venu pour que les pays occidentaux révisent leurs politiques destructrices envers la région et ses peuples et prennent des mesures immédiates pour mettre fin à l’agression israélienne contre le peuple palestinien et à la présence militaire illégale des forces américaines sur le territoire syrien.

Al-Dahhak a affirmé hier soir lors d’une session du Conseil de sécurité de l’ONU sur les menaces à la paix et à la sécurité internationales que ce que notre région témoigne est le résultat naturel et inévitable des actes agressifs répétés et des graves violations du droit international et de la Charte des Nations Unies commises par les autorités d’occupation israéliennes sur le territoire syrien et d’autres pays.

« La Syrie a averti à plusieurs reprises le Conseil de sécurité et le Secrétariat général à travers des messages officiels des dangers de l’escalade et de détonation de la situation, provoquées les autorités d’occupation israélienne pour dissimuler leur échec à atteindre leurs objectifs militaires à Gaza et pour trouver des justifications afin de poursuivre le génocide et les atrocités qu’ils commettent contre le peuple palestinien », a précisé Dahhak, qui a rejeté sur les autorités d’occupation israéliennes et l’administration américaine la pleine responsabilité des attaques israéliennes et de toute escalade supplémentaire dans la région qui menace la paix et la sécurité,

« La région a suffisamment souffert des violations commises par l’entité sioniste, l’administration américaine, et ses alliés contre le droit international et les principes et objectifs de l’ONU », a fait noter Dahhak, qui a estimé que le moment était venu d’agir sérieusement pour que ces pays révisent leurs politiques destructrices à l’égard de notre région et de nos peuples et prennent l’initiative immédiate et inconditionnelle de corriger ces politiques, notamment en imposant une cessation immédiate de l’agression israélienne contre le au peuple palestinien et aux autres pays voisins, et garantir un accès total et sans entrave à l’aide humanitaire, et mettre fin à la famine délibérée dont souffre la population de Gaza, ainsi qu’à mettre fin à la présence militaire illégale des forces américaines sur le territoire syrien, à leur pillage systématique des richesses nationales et à leur parrainage des réseaux terroristes et des milices séparatistes, et à la levée immédiate, complète et inconditionnelle des mesures coercitives unilatérales qui représentent désormais un terrorisme économique et une punition collective pour les Syriens.

D’autre part, l’ambassadeur de Syrie a souligné que ce que la République islamique d’Iran a fait est l’application correct et efficace du droit légitime de défense tel qu’il est inclus l’article 51 de la charte de l’ONU.

« Cette réponse est venue comme une nécessité urgente imposée par la persistance des autorités d’occupation israéliennes dans leurs crimes et leurs actions agressives », a-t-il précisé.

Al-Dahhak a conclu en disant : « La Syrie, membre fondateur des Nations Unies, croit toujours en cette organisation, ses principes et ses objectifs, et attend avec impatience qu’elle remplisse le rôle qui lui a été assigné dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et le traitement des causes de la crise et des défis auxquels notre région est confrontée, notamment l’occupation israélienne qui menace la sécurité et la stabilité de nos pays et le bien-être de leurs peuples.

L.A.

Check Also

La Syrie affirme son soutien au principe d'”une seule Chine” et condamne l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures de Pékin

Damas-SANA/ La Syrie a affirmé son adhésion et son attachement au principe d’« une seule …