Ministère des Affaires étrangères : la Syrie exprime sa solidarité avec l’Iran et affirme que ses frappes contre des cibles israéliennes sont un droit à l’autodéfense

Damas-SANA/ La Syrie a exprimé sa solidarité avec l’Iran, soulignant que ses frappes contre des cibles militaires israéliennes s’inscrivaient dans le cadre de l’exercice de son droit à l’autodéfense, renouvelant sa condamnation de l’agression sioniste contre le siège diplomatique iranien à Damas.

La Syrie a condamné toutes les agressions sionistes contre la souveraineté et l’intégrité du territoire syrien, en particulier contre les installations civiles syriennes, y compris les aéroports de Damas et d’Alep et d’autres infrastructures, qui ont entraîné le martyre et les blessures de nombreux citoyens syriens.

Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a déclaré aujourd’hui dans un communiqué, dont SANA a reçu une copie : ” Le premier avril de cette année, l’entité sioniste raciste a lancé une agression perfide contre le siège de l’ambassade iranienne à Damas. Cette attaque est incompatible avec la Charte des Nations Unies, le droit international humanitaire et les Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques a entraîné le martyre de six citoyens syriens et de sept Iraniens qui étaient présents en raison de leur travail au consulat de l’ambassade de la République islamique d’Iran à Damas. Cette agression barbare a également entraîné le martyre de nombreux civils passant devant l’ambassade iranienne”.

Le communiqué a ajouté : “En réponse à cette agression sioniste, la République islamique d’Iran a lancé samedi après minuit une série de frappes contre des cibles militaires israéliennes. Ces frappes ont été menées dans le cadre de l’exercice par la République islamique d’Iran de son droit à l’autodéfense, conformément à l’article 51 de la Charte des Nations Unies”.

Le communiqué a poursuivi : ” La République arabe syrienne, tout en exprimant sa solidarité avec la République islamique d’Iran, renouvelle sa condamnation de l’agression sioniste contre le siège diplomatique iranien à Damas, et condamne aussi toutes les attaques sionistes contre la souveraineté et l’intégrité de la Syrie, en particulier les installations civiles syriennes, y compris les aéroports de Damas, d’Alep, ainsi que d’autres infrastructures, qui ont entraîné le martyre et les blessures de nombreux citoyens syriens”.

Le communiqué a poursuivi : ” Les violations israéliennes de la Charte des Nations Unies, du droit international et de la souveraineté de la République arabe syrienne, ainsi que le lancement d’attaques militaires contre le siège diplomatique iranien à Damas n’ont fait qu’exacerber la situation dans la région en raison des crimes de guerre et les crimes de génocide commis par « Israël » contre les Palestiniens dans la bande de Gaza, et cela constitue une menace sérieuse à la paix et à la sécurité régionales et internationales”.

Le ministère des Affaires étrangères a souligné dans son communiqué que « l’échec du Conseil de sécurité à s’acquitter de son devoir de maintenir la paix et la sécurité régionales et internationales est ce qui a permis à l’entité israélienne de franchir les lignes rouges et de violer les principes fondamentaux du droit international, et les États-Unis et leurs alliés occidentaux ont empêché le Conseil de sécurité d’exercer son rôle dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales, cela confirme le manque de respect de ces pays pour la Charte des Nations Unies et le droit international. »

Le communiqué a souligné qu’ : ” Il est honteux que ces pays ravalent leur langue quand Israël a attaqué le territoire syrien et le consulat iranien à Damas, et n’ont pas condamné ces attaques, alors qu’ils ont lancé une campagne hostile contre la République islamique d’Iran qui a légitimement exercé son droit de riposter aux attaques israéliennes et de se défendre”.

Le ministère a conclu son communiqué en disant : “La République arabe syrienne espère que tous les pays du monde condamneront les pratiques agressives et les crimes commis par Israël dans la bande de Gaza. Elle appelle également le Conseil de sécurité et le Secrétariat des Nations Unies à assumer leur responsabilité dans la condamnation de ces crimes, à agir pour les arrêter immédiatement, à poursuivre leurs auteurs et à les empêcher d’échapper à la punition”.

M.Ch.

Check Also

Une médaille d’or et deux d’argent pour la Syrie en badminton au Championnat arabe paralympique

Manama-SANA/ Firas Chiha, joueur de l’équipe nationale syrienne de badminton, a remporté la médaille d’or …