La Syrie réclame de mettre fin au crime de l’occupation turque et américaine qui coupe l’eau à Hassaké

Damas-SANA / La Syrie a réclamé de mettre fin aux crimes de guerre commis par l’occupation turque et américaine et leurs mercenaires qui coupaient l’eau à un million de citoyens dans la ville de Hassaké et ses environs depuis plus de quatre mois, avertissant que la poursuite de la soif des habitants menace de leur vie et risque d’une catastrophe humanitaire, sanitaire et environnementale.

Dans un communiqué, dont SANA a reçu une copie, le Ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a indiqué aujourd’hui que la souffrance des habitants du gouvernorat de Hassaké se poursuive en raison des attaques menées par les régimes turc et américain et leurs mercenaires dans le nord-est de la Syrie, en coupant l’eau à la population du gouvernorat depuis plus de quatre mois, ce qui menace une catastrophe humanitaire, sanitaire et environnementale.

« La privation de la population de l’eau et toute menace de leur vie ne sont qu’un « crime de guerre », conformément à toutes les conventions internationales, aux normes humanitaires et au droit humanitaire international, et il est commis au vu et au su de la communauté internationale et des organisations internationales qui ont ignoré ce crime contre l’humanité », affirme le communiqué.

Le ministère a expliqué que l’occupation turque ne cesse de cibler les centrales électriques des stations d’eau qui alimentent le gouvernorat et irriguent des citoyens innocents, notant que malgré les efforts intensifs déployés par l’État syrien pour protéger ses citoyens et leur assurer l’eau potable et l’eau nécessaire à l’hygiène générale, les pratiques hostiles des forces turques et américaines dans le nord et l’est avaient dépassé toutes les spéculations.

Le ministère a réitéré sa réclamation à la communauté internationale de prendre des mesures pour mettre fin aux crimes de guerre et garantir à nouveau l’accès de l’eau potable aux habitants de Hassaké

W.H./ L.A.

 

Check Also

Neuf personnes blessées dans un bombardement par l’ennemi israélien d’une maison dans la localité libanaise de Siddiqin

Beyrouth – SANA / Neuf personnes ont été blessées lorsque l’ennemi israélien a pris pour cible …