La Syrie réclame la levée des mesures coercitives qui la visent

New York-SANA / La Syrie a réclamé la levée des mesures coercitives qui la visent et qui prennent pour cible également un certain nombre de pays, car il s’agit de terrorisme économique.

L’ambassadeur Bassam Sabbagh a déclaré aujourd’hui dans le discours de la Syrie devant la 78e session de l’Assemblée générale des Nations unies : “La Syrie réclame la levée des mesures coercitives qui la visent et qui prennent pour cible un certain nombre de pays, les considérant comme un terrorisme économique qui n’est pas moins brutal et dangereux que le terrorisme armé”.

Sabbagh a ajouté : “Les politiques de chaos créatif adoptées par les États-Unis ont conduit à la déstabilisation et à l’insécurité dans notre région et ont provoqué l’émergence du terrorisme”.

Sabbagh a souligné qu’Israël continue de violer la Charte des Nations unies et le droit international humanitaire en occupant des territoires arabes, y compris le Golan syrien, et en établissant des colonies.

Sabbagh a déclaré : “Les agressions israéliennes répétées contre les villes, les ports et les aéroports civils syriens poussent la région à des niveaux de tension sans précédent, et la Syrie condamne ces agressions et dénonce le soutien de certains pays qui se proclament protecteurs du droit international humanitaire pour ces pratiques”.

Sabbagh a souligné que la Syrie n’avait épargné aucun effort pour soutenir le peuple palestinien dans sa lutte pour reprendre ses droits, en particulier son droit d’établir son État indépendant avec Al-Qods pour capitale, et d’accorder à la Palestine un siège à part entière aux Nations unies.

H.A./A.Ch.

Check Also

L’éphéméride de 5 décembre

Damas-SANA/ Ci-après l’éphéméride du 5 décembre -1936: Les républiques d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Géorgie et du …