L’ambassadeur Khaddour : Certains des pays impliqués dans l’introduction du terrorisme en Syrie ont utilisé la drogue comme l’un de leurs outils

Vienne-SANA/L’ambassadeur permanent de Syrie auprès du bureau de l’ONU et des autres organisations internationales à Vienne, Dr Hassan Khaddour, a affirmé que certains des pays impliqués dans l’introduction du terrorisme en Syrie avaient utilisé la drogue comme l’un des outils de leur terrorisme.

Dans une déclaration qu’il a prononcée aujourd’hui au nom de la délégation de la République arabe syrienne devant la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ) lors de la 31e session reprisée aux Nations Unies à Vienne, l’ambassadeur Khaddour a dit : ”le problème de la drogue s’est accru ces dernières années en raison du contrôle de réseaux terroristes soutenus par plusieurs pays sur certaines zones frontalières et de l’activité des groupes criminels transnationaux, ce qui a créé un climat adéquat au transport, à la contrebande et à la promotion de la drogue et fourni d’importants revenus financiers qui ont contribué au financement de ces réseaux terroristes”.

L’ambassadeur Khaddour a ajouté : « La République arabe syrienne est un État partie à la plupart des instruments internationaux relatifs à la lutte contre la drogue et s’attache à développer ses lois nationales conformément aux conventions internationales”.

L’ambassadeur Khaddour a affirmé que la Syrie accorde un intérêt particulier à la coopération étroite avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) à Vienne et aspire que cet Office s’implique davantage dans l’action et la coopération avec elle, notamment à l’ombre des circonstances auxquelles elle a été exposée depuis 2011.

B.D./ D.H.

Check Also

La Syrie condamne le massacre de l’entité d’occupation à Jénine et appelle les Nations Unies à prendre des mesures urgentes pour mettre fin à ses crimes

Damas-SANA/ La Syrie a condamné la prise d’assaut de la ville et du camp de …