Réactivation du haut Comité syro-algérien et sa prochaine réunion se tiendra avant la fin de l’année

Damas-SANA/ Le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a discuté avec son homologue algérien, Ramtane Lamamra, des moyens de développer la coopération bilatérale dans les différents domaines.

Les deux parties ont convenu de réactiver l’action du haut comité conjoint syro-algérien et de tenir sa prochaine réunion avant la fin de l’année en cours et décidé de former un conseil commun des hommes d’affaires syriens et algériens.

Le ministre Miqdad a félicité l’Algérie pour le 60ème anniversaire de son indépendance et fait un exposé sur la situation en Syrie et les effets inhumains des mesures coercitives unilatérale et illégales y imposées.

Miqdad a fait allusion au rôle important qu’accompli l’Algérie pour renforcer la coordination et la solidarité entre les pays arabes.

Pour sa part, le ministre Lamamra a rendu hommage à la fermeté de la Syrie face à la guerre terroriste qui lui a été imposée, et exprimé la disposition de l’Algérie à activer les mécanismes de coopération et de coordination entre les deux pays frères dans tous les domaines. Il a réitéré la position ferme de son pays soutenant la Syrie, sa souveraineté, son indépendance, son intégrité territoriale et ses efforts dans la lutte contre le terrorisme.

Dans une conférence de presse tenue à l’issue de ses entretiens avec son homologue algérien au siège du ministère, le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a affirmé que les relations syro-algériennes sont ancrées dans l’histoire et que l’Algérie a soutenu le peuple syrien tout au long des années de la guerre terroriste qui le vise, soulignant que le souci essentiel de la Syrie est de renforcer la solidarité arabe et d’unifier le mot face aux défis conjoints.

« Nous avons examiné les relations bilatérales distinguées entre les deux pays frères et les moyens de les consolider. Ces rencontres servent les intérêts des deux peuples syrien et algérien », a indiqué Miqdad, ajoutant que l’Algérie a soutenu le peuple syrien toute au long de 11 ans, dénoncé le terrorisme et exprimé son rejet des mesures économiques occidentales coercitives imposées à la Syrie.

« Nous nous félicitons de toute coordination arabo-arabe et de toute consultation interarabe pour parvenir à une position unifiée en vue de faire face aux défis qu’affrontent les pays arabes », a-t-il fait savoir, précisant que la coordination entre la Syrie, l’Algérie et les pays arabes se poursuit, et que tout le monde devrait réaliser que la présence de la Syrie est très importante au cœur de l’action arabe.

Concernant la participation de la Syrie au prochain sommet arabe en Algérie, Miqdad a dit : « Il faut traiter les choses de façon réaliste et réfléchir à la pression exercée à différents niveaux pour résoudre beaucoup de questions régionales et internationales… La Syrie était et demeure toujours au cœur de l’action arabe commune ».

Miqdad a indiqué que la préoccupation essentielle de la Syrie sous la direction du président Bachar al-Assad est l’intérêt de la nation arabe, le renforcement de l’action arabe commune et l’unification de la position arabe face aux défis communs.

Pour sa part, Lamamra a indiqué avoir discuté avec Miqdad plusieurs questions qui nécessitent la consultation et la coordination, que ce soit la situation actuelle dans le monde arabe ou les orientations qui affectent actuellement les structures des relations internationales en raison des relations entre les grands pays, et d’autres phénomènes négatifs sur la scène internationale.

Lamamra a indiqué que les relations bilatérales et la nécessité d’encourager les hommes d’affaires des deux côtés à promouvoir les échanges économiques et commerciaux et à les étendre à plus vastes zones ont été également discutées.

« La Syrie occupe une place distinguée dans les cœurs des Algériens et que cette phase de coordination de l’action arabe commune entre nous est très importante et positive », a-t-il conclu avant d’affirmer que l’absence de la Syrie de son siège à la Ligue arabe nuit à l’action arabe commune.

Bulletin français

Check Also

La Syrie condamne le massacre de l’entité d’occupation à Jénine et appelle les Nations Unies à prendre des mesures urgentes pour mettre fin à ses crimes

Damas-SANA/ La Syrie a condamné la prise d’assaut de la ville et du camp de …