Le Conseil des droits de l’homme adopte les résultats de l’Examen périodique universel des droits de l’homme en Syrie… Ala : La Syrie est soucieuse de coopérer avec le mécanisme car il est le plus impartial

Genève-Sana/ Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, dans le cadre de sa 50e session ordinaire qui se tient actuellement à Genève, a adopté les résultats de l’Examen périodique universel des droits de l’homme en Syrie.

Le représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies et des organisations internationales à Genève, l’ambassadeur Hossam Eddine Ala, a précisé dans une allocution qu’il a prononcée lors de la session d’accréditation, que la Syrie avait accepté la majorité des recommandations qui lui avaient été présentées lors de la session d’examen de son rapport national le 24 janvier, après les avoir examinés au sein du Comité national chargé d’achever le rapport et examiner les recommandations, affirmant la volonté de la Syrie de coopérer avec le mécanisme d’examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme.

L’ambassadeur Ala a souligné que la Syrie est déterminée à nettoyer son territoire des résidus du terrorisme afin de protéger ses citoyens et l’intégrité de son territoire, et qu’elle effectue des opérations de la lutte contre le terrorisme dans le plein respect de ses obligations légales et œuvre pour élaborer une législation nationale pour faire face aux multiples formes de crimes commises par les réseaux terroristes.

Le représentant permanent a souligné que la lutte contre le terrorisme exige une coopération internationale qui respecte la souveraineté des États et la mise en œuvre des résolutions de l’ONU qui obligent les États à tarir les sources de financement du terrorisme, à contrôler les frontières devant les mouvements de terroristes et à s’abstenir de les entraîner, de les armer ou de les utiliser à des fins politiques.

Ala a expliqué, cependant, que la Syrie traite les résultats de la guerre terroriste à travers les réconciliations nationales qui réalisent des résultats importants dans divers gouvernorats, et à travers des décrets d’amnistie, dont le dernier en date est le décret législatif n° 7 publié le 30 avril.

Par ailleurs, Ala a souligné les mesures prises pour faciliter le retour des déplacés et des réfugiés dans leurs foyers et zones de résidence, en application des résultats des conférences sur le retour des réfugiés, malgré la politisation pratiquée par certains pays et parties internationaux sur la question de retour des réfugiés.

L’ambassadeur a conclu en affirmant l’engagement de la Syrie en faveur d’une solution politique basée sur le dialogue national entre les Syriens et sur la direction par la Syrie du processus politique facilité par l’ONU, sans ingérence extérieure et sans conditions préalables, soulignant l’importance du soutien international aux efforts de lutte contre le terrorisme et mettre fin à la présence militaire illégale des forces turques et américaines.

D.Hmaiché.

Check Also

Les défenses antiaériennes russes interceptent une attaque ukrainienne contre la centrale nucléaire de Zaporijia

Moscou-SANA/Le membre du conseil d’administration de la province de Zaporijia, Vladimir Rogov, a annoncé que …