Urgent : Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh : L’Iran rejette toutes les mesures militaires turques en Syrie, car elles violent son intégrité territoriale et sa souveraineté nationale

Un magazine américain : Tuer et affamer les civils sont deux stratégies suivies par les Etats-Unis contre certains pays

Washington-SANA/Le magazine américain « Counter Punch » a affirmé que les interventions militaires menées par les Etats-Unis dans plusieurs pays autour du monde, menées sous différents prétextes, notamment la lutte contre le terrorisme, s’appuient principalement sur deux stratégies essentielles: Tuer et affamer les civils en imposant un blocus économique étouffant à leurs pays.

Le magazine a expliqué que Washington et ses alliés sont bien conscients que leurs interventions militaires et les guerres qu’ils mènent pour réaliser leurs intérêts sont devenues inacceptables et dénuées de l’appui populaire, ce qui les a poussés à adopter deux stratégies, dont l’une est militaire, dépend fortement des frappes aériennes, en faisant des centaines de victimes civiles.

« Les Etats-Unis mènent de frappes aériennes dans le cadre de leur guerre présumée contre le terrorisme dans plusieurs pays, dont l’Afghanistan, la Syrie, l’Irak et autres pays d’Afrique », Selon le magazine.

Le magazine a souligné que les Etats-Unis refusent d’admettre que les frappes aériennes qu’ils mènent avec des drones à distance sont imprécis, frappent souvent de fausses cibles et font des victimes parmi les civils innocents.

Quant à la 2e stratégie adoptée par les États-Unis dans son ingérence dans les affaires des autres pays, elle est selon le magazine le blocus économique et les mesures coercitives qui visent à affamer les civils.

Le magazine a qualifié de telles mesures coercitives imposées par Washington à de nombreux pays, dont la Syrie, l’Iran et l’Afghanistan de « Blocus du Moyen âge ».

A signaler que l’ancien envoyé des États-Unis en Syrie, James Jeffrey, qui s’est vanté des mesures économiques coercitives unilatérales imposées par son pays à la Syrie, n’a pas d’embarras d’admettre que le but de ces mesures est d’influencer les conditions de vie du peuple syrien et de faire pression sur lui.

 

L.S./ L.A.

Check Also

Deux rassemblements populaires à Alep pour rejeter l’occupation turque et ses mercenaires

Alep-SANA/Deux rassemblements populaires ont eu lieu aujourd’hui dans la ville d’Alep et sa banlieue pour …