Le ministère de la Santé en 2021… La lutte contre le Covid-19 et la Syrie devient membre au Conseil exécutif de l’OMS

Damas-SANA/Le renforcement de la lutte contre le Coronavirus, la prise de plus de mesures pour réduire la propagation du virus, la fourniture du vaccin contre le virus, la poursuite de la réhabilitation d’un certain nombre d’hôpitaux et de centres de santé endommagés du fait du terrorisme, en plus d’un certain nombre de réalisations médicales aux deux niveaux local et international, étaient les priorités du ministère de la Santé en 2021.

En avril, le ministère de la Santé a commencé à fournir au personnel médical le vaccin anti-Coronavirus, puis, le 5 mai, il a lancé une plateforme sur son site internet pour inscrire ceux qui souhaitent le prendre dans les centres et les hôpitaux, dont le nombre est 930.

En dépit des difficultés dans le secteur de la santé du fait des effets de la guerre terroriste déclenchée contre la Syrie et la propagation de la pandémie de coronavirus, le ministère a accompli des réalisations marquantes au niveau mondial, à savoir, l’obtention à mi-janvier par la Direction de la santé de la banlieue de Damas et les Hôpitaux nationaux de Qatana et Qutaifah du certificat de /ISO/ pour l’action médicale et sa qualité.

Le 28 mai, l’Assemblée mondiale de la santé a élu à l’unanimité, lors de sa 74e session, la Syrie pour devenir un membre au Conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la Santé, pour 3 ans.

Le 24 mars, le ministère a acheminé 75 tonnes d’oxygène au Liban, au temps où ses hôpitaux étaient dépourvus d’oxygène, à l’ombre de l’existence de centaines de personnes atteintes de coronavirus sous respirateurs.

Dans un autre contexte, le ministère a poursuivi la réhabilitation et la remise en service de certain nombre d’hôpitaux et de centres de santé qui étaient endommagés à cause du terrorisme dans les différentes zones.

Et dans le cadre de la coopération entre le ministère de la Santé et l’Organisation du Croissant-Rouge arabe syrien, un mémorandum d’entente a été signé le 26 septembre, pour établir le cadre juridique et technique de l’action des ambulanciers de l’organisation. Le 18 novembre, la Commission nationale de la lutte contre le cancer a signé un accord de coopération scientifique avec l’Association des oncologues de la Fédération de Russie.

 

 

L.S./ D.Hmaiché.

 

Check Also

Détection de 45 nouveaux cas de contamination et de 8 cas de guérison

Damas-SANA / Le ministère de la Santé a fait allusion à la détection de 45 …