La Syrie condamne la décision de l’Union européenne de prolonger les mesures coercitives visant le Centre d’études et de recherches scientifiques

Damas-SANA/ La Syrie a fermement condamné la décision injuste de l’Union européenne de prolonger les mesures coercitives illégales visant le Centre d’études et de recherches scientifiques et certains de ses employés.

Une source officielle du ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a indiqué que ces mesures s’inscrivent dans le contexte du ciblage systématique de la Syrie et manquent du plus bas degré d’objectivité et de crédibilité, surtout après les mensonges lancés par les pays hostiles à la Syrie et leurs tentatives continues de politiser l’action de l’Organisation pour l’Interdiction des armes chimiques.

La source a réaffirmé que les tentatives désespérées de continuer à cibler la Syrie seront vouées à l’échec et ne feront qu’accroître l’insistance de la Syrie à défendre sa souveraineté et ses intérêts et à empêcher toute ingérence dans ses affaires.

La source a souligné que l’institution de l’Union européenne, qui a accepté d’être un outil de mise en œuvre des politiques des ennemis de la Syrie, prouve une fois de plus qu’elle a perdu le minimum de l’autonomie de décision et n’est pas qualifiée pour jouer un rôle positif sur la scène internationale.

 

Raghda Bittar

Check Also

Exposition de « fleurs d’automne 2021 » à Khan Asaad Pacha à Damas