Ala appelle le Conseil des droits de l’homme à mettre fin aux pratiques du régime turc qui utilise l’eau comme arme contre le peuple syrien

Genève-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès du bureau de l’ONU et des Organisations internationales à Genève, Hussam Eddine Ala, a appelé le Conseil des droits de l’homme et la Haut-commissaire aux droits de l’homme à mettre fin aux pratiques du régime turc qui recourt à l’eau comme “arme et sanction collective” dans l’agression contre le peuple syrien.

Lors de l’examen du briefing de la Haut-commissaire aux Droits de l’homme lors de la 48e session du Conseil des Droits de l’homme, l’ambassadeur Ala a fait savoir que les pratiques du régime turc, qui s’élèvent au niveau de crime contre l’humanité, exposent aujourd’hui des millions de Syriens à des situations humanitaires catastrophiques menaçant leurs droits principaux, dont leur droit à la santé, à la nourriture, à l’eau, à l’électricité et au développement.

Ala a réitéré l’importance de traiter la situation des droits de l’homme d’une manière « objective et impartiale » qui respecte la charte de l’ONU et se base sur un dialogue constructif.

Ala a précisé qu’à l’ombre de la pandémie de coronavirus, il faut accorder un intérêt particulier aux droits économiques, sociaux et culturels, notamment le droit au développement et les défis relatifs au racisme.

Ala a affirmé que le rétablissement des effets lourds causés par la pandémie de coronavirus implique une réponse mondiale et la garantie de l’accès juste du vaccin anti-coronavirus.

Il a en outre réaffirmé que la Syrie appelle la haut-commissaire à accorder plus d’intérêt aux violations et aux pratiques arbitraires perpétrées par l’entité d’occupation israélienne contre les Syriens dans le Golan syrien occupé.

A.Ch.

Check Also

Pour le 7e jour consécutif…poursuite de la coupure de l’eau à Hassaké du fait des agressions des mercenaires de l’occupant turc

Hassaké /SANA / Pour le 7e jour consécutif, la coupure de l’eau de la ville de …