Damas : Les agressions israéliennes répétées n’ont pas pu protéger les réseaux terroristes

Damas-SANA / La Syrie a affirmé que les attaques menées par l’occupant israélien n’avaient pas pu protéger ses agents des réseaux terroristes du « Front Nosra », de « Daech » et des « Casques blancs » et n’avaient pas empêché l’armée arabe syrienne de lutter contre les terroristes et leurs commanditaires.

Dans un communiqué, le Ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a indiqué que dans le cadre de la politique systématique des autorités de l’occupant israélien, laquelle se base sur le terroriste d’Etat et sur le soutien permanent aux groupes terroristes armés, et dans une transgression des résolutions du Conseil de sécurité y relatives et des chartes internationales relatives à la lutte antiterroriste, les autorités de l’occupant israélien avaient mené hier à 23h37, le 19 juillet 2021, une agression aérienne contre les territoires arabes syriens en lançant des missiles sur la zone de Sfeira dans le sud-est du gouvernorat d’Alep.

Le communiqué fait savoir que l’agression israélienne perfide, comme c’est le cas pour les agressions précédentes, avait eu lieu simultanément avec l’Aïd al-Adha et avec des attaques aux missiles menées par les terroristes du « Front Nosra » sur certaines zones dans le gouvernorat d’Alep et le nord du gouvernorat de Hama, à partir de leurs caches dans le gouvernorat d’Idleb qu’ils contrôlent à cause d’un soutien illimité apporté par les deux occupants américain et turc au réseau mentionné et aux autres réseaux terroristes partenaires avec « Israël » dans le terrorisme, ce qui constitue une transgression de la Charte de l’ONU, des dispositions du droit international et de toutes les résolutions du Conseil de sécurité qui insistent sur le respect de la souveraineté, de l’unité et de l’intégrité territoriale de la Syrie.

« La République arabe syrienne considère cette agression comme une annonce de la défaite du projet de sabotage tramé par l’Occident et Israël et met en garde à ce dernier contre les répercussions graves de la poursuite de ses agressions sous prétextes falsifiés et mensongers, et contre la poursuite de son soutien aux réseaux terroristes armés et de l’occupation des territoires arabes, dont le Golan syrien occupé.

Le communiqué ajoute que la Syrie affirme que les agressions terroristes de l’occupant israélien n’avaient pas pu protéger les réseaux terroristes du « Front Nosra », de « Daech » et des « Casques blancs » qui fabriquent de temps un temps de nouvelles provocations en utilisant des armes chimiques dans le gouvernorat d’Idleb dans le but d’en accuser l’armée arabe syrienne.

« La République arabe syrienne réclame au Conseil de sécurité d’assumer ses responsabilités dans le cadre de la Charte de l’ONU, en particulier la préservation de la paix et de la sécurité internationale, de condamner les agressions israéliennes, de prendre des mesures immédiates pour ne pas les répéter, d’obliger « Israël » à respecter ses résolutions et de demander des comptes à l’occupant israélien pour son terrorisme et ses crimes visant le peuple syrien », a conclu le Ministère.

A.Ch.

Check Also

Festival à Lattaquié au terme de la course de « Douroub Tichrine »

Lattaquié-SANA / La place de la ville de Hefah dans la banlieue de Lattaquié a …