La Conseillère présidentielle al-Shibl : Le président al-Assad a affirmé que les solutions viennent de l’intérieur et on ne s’attend pas à des changements de l’extérieur

Damas-SANA/La Conseillère spéciale de la Présidence de la République, Luna al-Shibl, a déclaré que le discours d’investiture du président Bachar al-Assad était axé sur la nécessité de tirer les leçons de ce qui s’est passé au début de la guerre contre la Syrie, et de rechercher des solutions de l’intérieur et ne pas s’attendre à des changements de l’extérieur.

« En Syrie, nous avons mené une guerre complexe avec de multiples formes de défense, et nous avons résisté parce que nous n’avons pas d’autre choix que de rester ferme, et maintenant c’est à nous, en tant que peuple, de résister comme l’a fait l’armée syrienne », a déclaré la Conseillère dans une interview à la chaîne syrienne « al-Ikhbariya ».

« Nous devons dépendre de nous-mêmes et transformer cette épreuve en solution pour que nous puissions continuer », a-t-elle affirmé.

Elle a ajouté que le président al-Assad était clair dans son discours concernant la nécessité d’enseigner aux générations qui avait trahi et vendu sa patrie et que cette trahison ne peut jamais être un point de vue.

Elle a indiqué que le processus de la lutte contre la corruption avait commencé il y a plusieurs années et qu’il progresse. « Ce processus ne s’arrêtera pas car il n’est pas possible de construire un Etat tant qu’il y a des corrompus qui absorbent ses capacités », a-t-elle ajouté.

En réponse à une question sur certains appels à la normalisation avec l’entité d’occupation israélienne, al-Shibl a précisé que « renoncer à la terre et aux droits n’est pas une décision d’un gouvernement ou d’un président, mais une décision du peuple, et cela s’applique à l’occupation israélienne et à d’autres occupations ».

La Conseillère présidentielle a indiqué que le président avait souligné dans son discours que la résistance populaire est une option capable d’expulser les occupants.

Répondant à une question concernant le Comité chargé de discuter de la Constitution, al-Shibl a déclaré que le président était honnête et transparent avec le peuple à cet égard en affirmant qu’on ne peut pas mener un dialogue au sein dudit Comité sans qu’il ne soit syro-syrien sous les auspices de la Syrie.

 

R.Bittar

 

Check Also

A l’anniversaire de l’usurpation de Liwa Iskandaroun… l’Assemblée du peuple affirme que le droit reviendra

Damas-SANA/L’Assemblée du peuple a affirmé que Liwa Iskandaroun fait partie intégrante de la terre syrienne …