La Russie et l’Iran affirment la nécessité de poursuivre la lutte antiterroriste en Syrie

Noursoultan-SANA / La Russie et l’Iran ont réitéré la nécessité de poursuivre la lutte contre le terrorisme en Syrie jusqu’à son éradication définitive, de lever les mesures coercitives qui la visent et de soutenir les efforts faits pour y parvenir à un règlement politique de la crise.

Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui dans la capitale kazakh, Noursoultan, Alexandre Lavrentiev, chef de la délégation russe à la réunion, a dit : « Les pays garantissant le processus d’Astana (Russie, Iran et Turquie) se centrent toujours lors des réunions sur la nécessité de préserver la souveraineté et l’unité des territoires de la Syrie, d’y parvenir à un règlement politique de la crise et d’y poursuivre la lutte contre les réseaux terroristes jusqu’à leur éradication définitive ».

Lavrentiev a précisé que la réunion actuelle avait porté sur l’examen de la situation humanitaire en Syrie et que les participants avaient affirmé l’importance de lever les mesures économiques coercitives visant la Syrie.

Lavrentiev a réitéré la position de la Russie rejetant la prolongation de l’action du soi-disant « mécanisme de l’accès de l’aide via les frontières » en Syrie.

Répondant à une question posée par le correspondant de SANA sur la situation dans la zone de désescalade à Idleb et sur le rôle des forces d’occupation américaines et turques dans l’attisement de la souffrance des Syriens par le biais du soutien au terrorisme et le vol des richesses des Syriens, Lavrentiev a fait savoir qu’ « il est impossible de justifier la présence des terroristes, c’est pourquoi, il faut les éradiquer définitivement, chose soutenue par tous les pays garantissant le processus d’Astana et qui avaient également assuré que le pillage des richesses syriennes est rejeté, vu qu’elles appartiennent au peuple syrien ».

Dans une conférence de presse similaire, Ali Asghar Khaji, chef de la délégation iranienne, a souligné la nécessité de lever les sanctions qui attisent la souffrance des Syriens et qui causent davantage de pertes.

Il a en outre insisté sur l’importance de poursuivre la lutte contre le terrorisme et les agendas séparatistes, faisant noter que le processus d’Astana a pour objectif de rétablir la stabilité en Syrie.

Répondant à une question posée par le correspondant de SANA sur les agressions israéliennes permanentes contre les territoires syriens, Khaji a dit : « L’entité sioniste adopte une ligne hostile à la Syrie et poursuit ses agressions contre les territoires syriens, dans une transgression des principes du droit international et du droit humanitaire international », précisant que les pays garants avaient insisté sur leur rejet de ces agressions et réclamé d’y mettre fin.

A.Ch.

Check Also

Cham Wings Airlines organise le 1er vol direct de Damas à Abou Dhabi

Damas-SANA / Le 1er vol de la compagnie d’aviation «Cham Wings Airlines » vers l’aéroport …