Damas : Les tentatives de fabrication de mises en scène sur l’usage d’armes chimiques à Idleb n’empêchent pas la Syrie de poursuivre la lutte antiterroriste

Damas-SANA / Le Ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a affirmé que les tentatives menées par les groupes terroristes de fabriquer une mise en scène sur l’usage d’armes chimiques dans le gouvernorat d’Idleb en vue d’en accuser l’armée arabe syrienne ont lieu sur directives des Etats-Unis, certains pays occidentaux et les services de renseignement turcs.

Dans une déclaration qu’elle donnée aujourd’hui à SANA, une source responsable du Ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a indiqué que les réseaux terroristes, les terroristes du groupement des « Casques blancs » et ceux qui les soutiennent sur le terrain et dans certaines instances internationales n’avaient pas cessé de préparer des actes terroristes en fabriquant des mises en scène sur l’usage d’armes chimiques dans certaines zones dans les deux gouvernorats d’Idleb et Hama afin d’en accuser l’armée arabe syrienne.

La source a ajouté que les terroristes de la soi-disant « Hayat Tahrir al-Cham, Front Nosra terroriste auparavant » avaient fait entrer des camions-citernes chargés de chlore brut via le poste de « Bab al-Hawa » à la frontière avec la Turquie et que des terroristes du réseau « Hayat Tahrir al-Cham » les avaient accompagnés en prenant la route de « Bab al-Hawa-Sarmada-Tell Aqarbat –Attema ».

Et la source de poursuivre : « Selon des informations, une usine de fabrication chimique se trouve dans la localité « Attema » et inclut un laboratoire spécialisé dans la fabrication du gaz de chlore », indiquant que le réseau « Hayat Tahrir al-Cham », en coordination avec le réseau terroriste des « Casques blancs », y remplit du chlore dans les obus en vue de viser les civils dans la banlieue d’Idleb dans le but d’en accuser l’armée arabe syrienne et ses alliés.

La source a souligné que la Syrie appelle les pays soutenant les terroristes à mettre fin à ces actes dont les victimes ne sont que des civils syriens innocents et incite l’OIAC à ne pas ignorer ces informations, à les prendre au sérieux et à traiter avec dans le cadre du mandat défini par la CIAC au lieu de se transformer en un outil pour viser la Syrie par les Etats-Unis et leurs alliés.

La source a fait savoir que la République arabe syrienne avait affirmé à plusieurs reprises qu’elle rejette catégorique l’usage d’armes chimiques par n’importe-qui, n’importe-où et sous n’importe quelle circonstance et qu’elle ne les avait jamais utilisées et ne le fera point, parce qu’elle n’en dispose pas, assurant que ces crimes « dévoilés et répétés » n’empêchent pas la Syrie de poursuivre la lutte antiterroriste jusqu’à la stabilisation de tous ses territoires.

A.Ch.

Check Also

Lancement des activités de l’exposition « Fabriqué en Syrie » à Bagdad

Bagdad-SANA/ Les activités de l’exposition « Fabriqué en Syrie » ont commencé aujourd’hui dans la capitale irakienne, …