Abdallah: Il n’est pas possible de faire face à une menace contre la Syrie sans être uni au niveau national

Damas-SANA/ Le candidat aux élections présidentielles pour le Parti socialiste unioniste, Abdallah Salloum Abdallah, a affirmé que son programme électoral ne répond pas à toutes les aspirations du peuple syrien, mais réalise plutôt une partie de ce à quoi il aspire, précisant que tout problème ou danger menaçant la Syrie ne peut être affronté sans être uni au niveau national.

Dans une interview à la chaîne syrienne Al-Akhbariya, Abdallah a indiqué qu’il n’est pas possible de sortir de la crise en Syrie avant l’élimination du terrorisme et l’évacuation des occupants américain, turc et israélien et la libération totale du territoire.

A une question sur son motif de se présenter à la présidence de la république, le candidat Abdallah a indiqué que cette obsession n’était pas la sienne, mais c’est plutôt une décision du Parti unioniste socialiste qui avait décidé de participer aux élections présidentielles de 2021 et qui l’avait choisi comme candidat.

Il a ajouté que la constitution permet à chaque citoyen arabe syrien d’exercer son droit de vote et de se présenter à n’importe quel poste en République arabe syrienne, que ce soit dans l’administration locale, à l’Assemblée du Peuple ou aux élections présidentielles. « Je veux dans ce dialogue remercier les membres de l’Assemblée du Peuple qui m’ont donné leur soutien pour remplir les conditions dans les élections présidentielles », a-t-il fait savoir.

A une question que certains ont considéré ce qui s’est passé dans cette scène comme une sorte de pièce fabriquée, bien que hardie dans un lieu, Abdallah a répondu : « S’il s’agissait d’une pièce de théâtre, je n’aurais pas été explicite et clair sur cette vision que j’ai présentée et j’ai dit que ce sujet ouvre une large porte à d’autres partis et à d’autres personnalités qui exercent leur droit de vote, de courir pour n’importe quel poste dans l’Etat syrien qui n’est limité à personne… Ceci est disponible pour tous les Syriens s’ils remplissent les conditions requises ».

A la nature de la compétition avec le candidat du Front en premier et le candidat de l’opposition en second, Abdallah a indiqué que cette question attend la décision du peuple.

Répondant à une question relative à la base sur laquelle il avait choisi le slogan de sa campagne électorale « Notre force réside dans notre unité », Abdallah a indiqué : « Nous avons une ligne au sein du Parti socialiste unioniste … l’unité est un objectif qui ne peut être atteint sans la force … Nous ne pouvons faire face à aucun problème ou danger auquel est confrontée la région arabe syrienne sans être unis au niveau national. Si nous ne sommes pas unis au niveau national, comment pouvons-nous nous défendre face au danger externe … Par conséquent, ce slogan que nous avons soulevé pour notre campagne électorale est une ligne et un comportement quotidiens que nous pratiquons au sein du Parti socialiste unioniste ».

Abdallah a précisé qu’il n’est pas possible de sortir de la crise en Syrie, surtout au niveau de la situation économique, avant l’élimination du terrorisme et l’évacuation des occupants. « Si nous ne vainquons pas le terrorisme et ne battons pas les occupants et les expulsons de notre pays, il ne peut y avoir de grand espace pour que le citoyen syrien se détende … Le premier objectif est de lutter contre le terrorisme avec tout ce que nous pouvons. Le terrorisme existe. Le terrorisme américain sur la scène syrienne existe. Le terrorisme turc existe. Le terrorisme israélien est présent sur la scène syrienne… ils déracinent une grande partie de la géographie syrienne et pillent nos marchandises … Ils brûlent le blé … Ils ont volé les usines d’Alep … Le voleur Erdogan qui a volé et démantelé toutes les usines d’Alep qui étaient grandes et qui fournissent de grands services dans le soutien de l’économie nationale. Tout d’abord, il est nécessaire de libérer complètement la terre de ces occupants et de vaincre complètement le terrorisme pour que nous revenions vers le citoyen et le retour des déplacés à leur pays », a-t-il ajouté.

Abdallah a enfin indiqué que la Syrie a des positions fixes et sa décision est autonome et n’attend pas les ordres des autres, ni de l’Occident ni de l’Est.

 

R.Bittar

 

Check Also

La Syrie présente ses condoléances à Cuba pour les victimes des incendies qui ont éclaté dans un dépôt pétrolier à Matanzas

Damas-SANA / La Syrie a présenté ses condoléances à Cuba pour les victimes des incendies …