Les habitants de Quneitra et du Golan occupé commémorent le 39e anniversaire de la grève nationale générale

Quneitra – SANA/ Les habitants de Quneitra et du Golan occupé ont rendu hommage aujourd’hui au 39e anniversaire de la grève nationale générale observée par les habitants du Golan le 14 février 1982 pour rejeter la décision injuste d’annexion.

Les habitants de Quneitra et du Golan occupé qui se sont réunis simultanément dans les deux sites de Ain al-Tineh et dans la ville occupée de Majdal Chams, ont réaffirmé que le Golan, terre et peuple, restera une partie intégrante de la Syrie et qu’ils continueront à lutter jusqu’à sa libération totale, affirmant que les décisions de l’occupation contre le Golan sont nulles et non avenues.

Dans une déclaration lue par cheikh Hassan Chams de la ville occupée de Majdal Chams, Nos habitants ont affirmé leur attachement à l’identité arabe syrienne et leur appartenance à la patrie, rendant hommage à l’armée arabe syrienne qui réalise les victoires l’une après l’autre contre le terrorisme et met en échec les complots de colonisation agressifs contre la Syrie.

Ils ont également salué les martyrs de la nation qui se sont sacrifiés pour défendre l’unité de la Syrie.

Les habitants de Quneitra se sont engagés à poursuivre la lutte contre les ambitions de l’occupation, affirmant que la victoire est proche grâce à l’enthousiasme des hommes de l’armée arabe syrienne.

De même, le gouverneur de Quneitra, Abdel Halim Khalil, a affirmé, dans son allocution de circonstance, que le Golan occupé demeurera une partie intégrante de la République Arabe Syrienne.

Dans des déclarations au correspondant de SANA à Quneitra, dans le site de Aïn al-Tineh, le chercheur dans l’histoire du Golan, Fares Safadi, a indiqué que les autorités d’occupation Israéliennes ont volé les monuments et les trouvailles historiques et tenté de falsifier la civilisation et l’histoire du Golan syrien occupé.

Le 14 février 1982, nos concitoyens du Golan syrien occupé avaient observé une grève nationale générale qui avait duré six mois et organisé des manifestations massives dans les villages du Golan pour exprimer leur rejet catégorique de la décision sinistrée prise par les autorités d’occupation le 14 décembre 1981.

A.Saijary/ R.Bittar

Check Also

Clôture du championnat de l’Armée d’équitation du saut d’obstacles et Daghli remporte le Grand Prix