Miqdad qualifie de “stratégiques et profondes” les relations syro-russes

Moscou-SANA / Le ministre des AE et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a affirmé que les relations syro-russes sont stratégiques, remontent à une longue histoire et se consolident davantage, faisant savoir que les pays qui avaient soutenu le terrorisme et commis des crimes en Syrie doivent payer le prix et que l’Occident doit redresser sa ligne létale dans le monde.

Dans un entretien qu’il a accordé aujourd’hui au correspondant de SANA à Moscou au terme de sa visite à la capitale russe, Miqdad a dit : « Il est important pour les deux parties, syrienne et russe, d’aller de l’avant dans les relations bilatérales », qualifiant de « très positifs » ses pourparlers avec le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov.

Il a précisé que les entretiens avec les responsables russes étaient également profonds et qu’ils avaient porté sur la situation actuelle en Syrie et sur le soutien qu’apporte la Russie à la Syrie dans la lutte antiterroriste.

« Le peuple syrien apprécie le soutien que lui apportent les amis, en particulier la Russie », a-t-il fait noter, faisant allusion aux visites menées il y a des semaines par des délégations syriennes en Fédération de Russie en vue d’approfondir les relations commerciales, économiques, culturelles, scientifiques et de développement.

Questionné sur la souffrance de la Syrie à cause de terrorisme, d’occupation et de sanctions imposées par les Etats-Unis, Miqdad a indiqué que les mesures coercitives et unilatérales visant la Syrie sont des mesures inhumaines qui s’élèvent au niveau des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Miqdad a en outre fait savoir que les politiques américaines sont inhumaines, appelant les pays occidentaux à redresser leur ligne de meurtre contre les pays en voie de développement.

Quant à la reconstruction, Miqdad a qualifié de « gigantesque » la destruction menée par les groupes terroristes contre la Syrie sur ordre de leurs commanditaires dans les pays occidentaux, que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe occidentale, en plus de certains pays de la région, affirmant : « Toutes ces parties doivent payer le prix de ces crimes, s’ils veulent que leur conscience s’apaisent dès maintenant jusqu’aux siècles à venir ».

Concernant la position russe rejetant l’occupation américaine, turque et israélienne des parties des territoires syriens, Miqdad a dit que la politique de la Russie est publique et qu’elle l’adopte devant le Conseil de sécurité et dans les autres institutions de l’ONU.

A propos du comportement de l’OIAC et de sa partialité contre la Syrie, Miqdad a assuré que cette Organisation n’œuvre pas uniquement contre la Syrie, mais aussi contre la Fédération de Russie et qu’elle est devenue une Organisation politisée et gérée par les pays occidentaux.

Concernant l’action du comité de débat de la constitution, Miqdad a indiqué que le peuple syrien veut que la constitution syrienne soit élaborée par les Syriens, qu’elle insiste sur la souveraineté et sur l’unité des territoires et du peuple de la Syrie et qu’elle n’autorise aucune ingérence étrangère.

Miqdad a enfin souhaité les meilleurs vœux aux Chrétiens dans le monde et en Syrie à l’occasion des fêtes de Noël et de nouvel an, appelant au respect des valeurs de la justice, de la paix, de la foi et de l’égalité que Jésus-Christ avait diffusées dans le monde entier.

A.Ch.

Check Also

Le ministère de la Santé: 37 cas de coronavirus, 225 cas de guérison et 3 décès ont été enregistrés aujourd’hui en Syrie

Damas-SANA / Le ministère de la Santé a indiqué que 37 nouveaux cas de coronavirus, …