Jaafari réitère son appel à exercer des pressions sur l’entité d’occupation israélienne pour qu’elle soumette ses installations sous le contrôle de l’AIEA

New York-SANA/L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès des Nations unies, Bachar Jaafari, a affirmé que l’arsenal d’armes nucléaires, chimiques et biologiques appartenant à l’entité d’occupation israélienne représente la menace la plus grande visant la paix et la sécurité au Moyen-Orient et qu’il constitue toujours un défi gigantesque pour le système du désarmement et de la non-prolifération.

Lors d’une réunion tenue par la 1ère commission à l’Assemblée générale, laquelle traite des questions de désarmement et de sécurité internationale, Jaafari a réitéré son appel aux pays membres d’œuvrer pour vider le Moyen-Orient de toutes les armes de destruction massive et d’exercer des pressions sur l’entité d’occupation israélienne pour soumettre toutes ses installations et ses activités nucléaires sous le contrôle de l’Agence internationale de l’énergie atomique « AIEA ».

Jaafari a ajouté que la Syrie condamne fermement tout usage d’armes de destruction massive, dont les armes chimiques, par n’importe qui, en toutes circonstances et en tout lieu, affirmant que la Syrie n’avait jamais utilisé et n’utilisera pas d’armes chimiques puisqu’elle ne les possède plus.

Il a en outre indiqué que la Coordinatrice de la Mission conjointe ONU-OIAC, Sigrid Kaag, avait confirmé dans son rapport soumis au Conseil de sécurité en juin 2014 que la Syrie avait rempli tous ses engagements et détruit tous son stock de ces armes à bord d’un navire américain et d’autres navires et avait assuré que l’OIAC avait supervisé la destruction de tous les sites de production d’armes chimiques.

« La Syrie a adressé plus de 200 messages au Secrétaire général de l’ONU, au Conseil de sécurité, à l’OIAC et aux commissions concernées par la lutte antiterroriste sur la possession par les réseaux terroristes d’agents chimiques toxiques qu’ils avaient utilisés contre les civils et les militaires en soutien apporté par les gouvernements des pays bien connus qui avaient également fourni aux réseaux terroristes « Daech » et « Front Nosra » des agents chimiques toxiques dans le but de les utiliser effectivement ou de fabriquer un usage présumé en collaboration avec le réseau des « Casques blancs » terroristes, branche du réseau terroriste du Front Nosra »

H.H./ A.Ch.

Check Also

Jaafari : La Syrie réclame aux Nations Unies de mettre leurs résolutions en application pour mettre fin à l’occupation israélienne des territoires arabes occupés

New York-SANA/  L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari a affirmé que …