Lavrov réitère que la Russie rejette et condamne les mesures coercitives unilatérales imposées à la Syrie

Moscou-SANA/  Le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, a réaffirmé que son pays rejette et condamne les mesures américaines coercitives unilatérales imposées à la Syrie, indiquant que la soi-disant « Loi César » et les autres mesures occidentales imposées à la Syrie avaient porté atteint au premier lieu aux citoyens syriens.

Dans un entretien qu’il a accordé à l’Agence de presse « Sputnik », Lavrov a fait savoir que la Russie continuera toujours à condamner les mesures américaines et occidentales imposées à la Syrie ».

Lavrov a fait noter que l’ONU adopte des résolutions déclarant que les sanctions unilatérales sont « illégales » alors qu’il est important de respecter les sanctions imposées par le CS uniquement.

Ripostant aux délégués de l’Occident auprès le CS qui avaient soutenu, lors d’une séance tenue avant-hier, l’imposition des mesures coercitives unilatérales à la Syrie, Lavrov a fait savoir que les sanctions incluent des exceptions humanitaires, y compris l’acheminement des médicaments et de la nourriture ainsi que les autres besoins de première nécessité, disant : « Tout cela est incorrecte car aucun approvisionnement n’avait été acheminé par ces pays qui avaient déclaré l’imposition des sanctions ».

Concernant l’accord que la milice des « FDS » avait signé avec une compagnie pétrolière américaine pour voler le pétrole syrien, Lavrov a affirmé que cet accord constitue une violation flagrante de tous les principes du droit international.

 

R.F.

 

 

Check Also

Comment faire un auto-examen pour un dépistage précoce du cancer du sein