Politiciens et journalistes irakiens : les mesures coercitives américaines et occidentales contre la Syrie est un crime contre l’Humanité

Bagdad – SANA  / Des personnalités politiques et médiatiques irakiens ont condamné les mesures coercitives unilatérales américaines et occidentales contre la Syrie, notamment la loi « césar », considérant ces mesures comme une transgression des droits internationaux et un crime contre l’humanité.

Dans une déclaration faite à la correspondance de sana à Bagdad, cheikh Jawad al-Khalissi, secrétaire général du Congrès national irakien, a indiqué que l’administration américaine répète, à travers l’activation de cette loi, sa politique erronée à l’encontre des peuples de la région.

Il a estimé que ces tentatives échoueront comme toutes les tentatives militaires précédentes des Etats-Unis et leur soutien au terrorisme en Syrie.

Dans une déclaration similaire, le président du comité populaire irakien pour le soutien à la Syrie, Abdel Ridha al-Hamid, a affirmé que les États-Unis et l’occident avaient échoué à réaliser leurs buts en Syrie grâce à la cohésion entre le peuple syrien, ses dirigeants et son armée.

« La loi (césar) et une tentative stérile pour couvrir leurs pertes des Etats-Unis et l’échec de leurs plans », a dit al-Hamid.

De son côté, l’expert militaire Sabah al-Akaili a estimé que la loi baptisée (césar) fait partie du pari américain sur l’affaiblissement de la Syrie en raison de son soutien à la résistance, et en particulier à la cause palestinienne.

W.H. / L.A.

Check Also

Arrestation à Hama d’une personne en possession de pièces archéologiques

Hama-SANA/   La Direction de la Sécurité pénale à Hama a arrêté une personne qui trafique …