Jaafari : Les deux gouvernements américain et turc mettent le feu dans les récoltes agricoles

New York-SANA / Bachar Jaafari, ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU, a affirmé que les gouvernements américain, britannique, français, turc et israélien étaient passés de l’étape de la guerre par intérim basée sur le soutien, le financement et l’armement des réseaux terroristes transfrontaliers et des milices séparatistes pour déclencher une guerre directe par le biais de l’agression, de l’occupation militaire directe, du pillage et du sabotage des ressources naturelles et des sources de l’énergie syrienne, de la coupure des eaux, de la mise de feu dans les récoltes agricoles et de l’imposition de davantage de sanctions économiques unilatérales visant le peuple syrien.

Dans une plainte officielle qu’il a présentée au Secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de sécurité contre les gouvernements de certains pays membres de l’ONU, notamment les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Turquie et l’entité d’occupation israélienne, Jaafari a indiqué que les forces d’occupation américaines et turques avaient mis le feu dans les récoltes agricoles dans la région syrienne, al-Jazira, pour vider le panier alimentaire syrien de ses biens, ce qui constitue un nouveau terrorisme économique rehaussant au niveau des crimes de guerre contre le peuple syrien.

« Les informations disponibles démontrent que le crime de la mise de feu dans les récoltes de blé en Syrie fait partie du terrorisme économique américano-occidental permanent contre la Syrie en vue d’interdire aux citoyens de profiter de vastes superficies agricoles reprises des réseaux terroristes et récoltées en blé et orge », a-t-il dit.

Jaafari a ajouté que ces informations confirment qu’il y a une décision américaine élaborée auparavant pour mettre le feu dans les terres agricoles dans de différentes zones en Syrie, dont des terres qui sont sous le contrôle de l’Etat syrien.

Il a souligné que des hélicoptères « Apache » appartenant aux forces d’occupation américaines, avaient récemment largué des ballons thermiques en parallèle avec le rapprochement du moisson du blé et de l’orge, ce qui avait provoqué des incendies dans les champs de blé et d’orge dans plusieurs villages périphériques de la ville de Chaddadi dans le sud de la ville de Hassaké.

Jaafari a fait noter que des groupes des mercenaires de l’occupant turc avaient provoqué des incendies dans des champs de blé et d’orge dans les villages des deux localités de Tell Tamer et Abou Rasseine dans la banlieue de Hassaké, faisant savoir que les mercenaires avaient attaqué aux obus de mortier les champs en y causant des incendies dans des milliers de dunums.

Jaafari a assuré que l’annonce par le régime turc de fonctionner la 1ère turbine dans le barrage « Ilisu » au fleuve de Tigre et de remplir son lac artificiel constitue une mesure grave qui affaiblit le niveau du lac en eaux qui accèdent en Syrie et en Irak du fleuve de Tigre.

Il a affirmé que le gouvernement américain et l’Union européenne avaient pris il y a quelques jours des mesures coercitives visant la Syrie en dépit des réclamations onusiennes et internationales de les lever pour confronter les retombées de la pandémie du coronavirus, faisant allusion à la mise en vigueur de la « loi César » américain.

« Ce qui compte pour la Syrie, c’est que l’ONU et le Conseil de sécurité adoptent une position claire s’appliquant sur le terrain afin de mettre fin aux interventions américaines et occidentales hostiles dans le volet des deux processus politique et humanitaire en Syrie et prennent des mesures pratiques cessant l’impact de ces politiques et des mesures coercitives et unilatérales imposées à la Syrie », a-t-il dit.

A.Ch.

Check Also

Le ministère de la Santé : Enregistrement de 22 nouveaux cas de coronavirus et de 2 décès

Damas-SANA/  Le ministère de la Santé a indiqué aujourd’hui que 22 nouveaux cas de coronavirus …