Nouveaux documents, la Grande-Bretagne a mené une campagne de tromperie médiatique contre la Syrie dès le début de la guerre déclenchée contre elle

Londres-SANA/ De nouveaux documents révélés par l’écrivain britannique Mark Curtis dans un article publié sur le site web «Middle East Eye» ont affirmé que la Grande-Bretagne avait mené des opérations secrètes contre la Syrie au début de l’an 2012, ce qui signifie au début de la guerre terroriste contre la Syrie.

La Grande-Bretagne a été étroitement impliquée dans la contrebande de cargaisons des armes destinés aux terroristes, dans l’entraînement et l’organisation des terroristes sous la soi-disant “opposition modérée”, dans une opération qui a duré pour plusieurs années en coopération avec les Etats-Unis et le régime saoudien.

Curtis a fait savoir que les nouveaux documents et obtenus par le journaliste d’investigation, Ian Cobain, qui travaille pour le site web « Middle East Eye » avaient révélé que la Grande-Bretagne avait travailler pour déformer l’image du gouvernement syrien depuis les premières années de la guerre contre la Syrie et jusqu’à 2018.

Les documents soulignent les détails de cinq programmes “propagandes” que la Grande-Bretagne avait commencés en 2012, en créant d’un réseau de soi-disant « correspondants» pour former des perceptions trompeuses de la guerre en Syrie au profit du plan occidental.

Les documents ont mis à nu les mensonges britanniques sur la guerre contre la Syrie.

Les documents ont souligné que la Grande-Bretagne avait embauché des journalistes dans des programmes de tromperie dans des bureaux à Istanbul et à Amman, créés par des entrepreneurs gouvernementaux britanniques avec financement par la Grande-Bretagne, les États-Unis et le Canada. Ils ont été chargés de produire des séquences télévisées, des séquences sur les réseaux sociaux, des programmes radio, des magazines et même des bandes dessinées pour les enfants, et ce, dans le but d’apporter un soutien médiatique aux groupes terroristes et de déformer l’image de l’État syrien.

Les documents ont mis à nu le rôle des programmes britanniques dans la fabrication médiatique et la tromperie lors de la couverture des événements en Syrie.

R.F.

Check Also

Lavrov et Guterres affirment que le règlement de la crise en Syrie passe par un processus politique conduit par les Syriens eux-mêmes

Moscou-SANA/Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le Secrétaire général des Nations unies, …