Jaafari: La Syrie rejette la tentative d’exploiter les mécanismes des Nations Unies comme outil de pression sur certains pays

New York-SANA/ L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Dr Bachar Jaafari, a affirmé que la Syrie rejette la tentative de certains pays d’exploiter les mécanismes juridiques des Nations Unies comme outil de pression politique sur d’autres pays et refuse également l’ingérence négative de ces pays dans le processus politique en Syrie.

Lors une séance de discussion ouverte tenue aujourd’hui au sein du Conseil de sécurité, Jaafari a fait noter que la Syrie affirme que la justice était et restera le pilier essentiel qui a été approuvé par les fondateurs de l’Organisation des Nations Unies il y a 75 ans, pour le bien et la paix des peuples du monde sans discernement.

Jaafari a souligné le contenu de la résolution onusienne N°2282 de l’an 2016 affirme que le “maintien de la paix” est un objectif et un processus pour créer une vision commune de la société, de manière qui garantit les activités visant à prévenir les conflits, leur escalade et leur poursuite.

Jaafari a souligné que la résolution n°2282 insiste sur la responsabilité première des gouvernements et des autorités nationales dans la fixation des priorités, des stratégies et des activités de maintien de la paix, indiquant à ce propos qu’il y a des gouvernements ayant une influence politique, économique et militaire exercent aujourd’hui une tendance sans précédent à violer les dispositions de la Charte, des règles d’action et des procédures dans le but d’imposer des visions unilatérales dans les cadres d’action onusiennes et de les orienter dans des voies qui permettent à ces gouvernements de s’ingérer dans les affaires d’autres pays.

Jaafari a souligné que la Syrie, avec un grand nombre de pays membres, met en garde contre un moment historique décisif, dans lequel, ces gouvernements peuvent exploiter les mécanismes juridiques des Nations Unies pour devenir un outil de pression politique sur des certains pays.

Jaafari a réitéré l’appel de la Syrie à consacrer une séance au sein du Conseil de sécurité pour examiner les moyens de tenir certains gouvernements directement ou indirectement responsables de l’afflux de milliers de terroristes étrangers en Syrie venant de plus de 100 pays, y compris les pays de l’Union européenne.

D.H.

Check Also

Reprise de la mutinerie des terroristes de « Daech » dans une prison à Hassaké

Hassaké-SANA / La mutinerie des terroristes de « Daech » dans le siège de « …