Fallouh : La Syrie rejette le projet de résolution soumis au Conseil de sécurité par « Porte-plume » sur la situation dans le pays

New York-SANA / Le chargé d’affaires par intérim de la délégation permanente de la Syrie auprès de l’ONU, Louay Fallouh, a affirmé que la Syrie rejette le projet de résolution soumis par les délégations de soi-disant « Porte-plume » au Conseil de sécurité sur la situation humanitaire dans le pays, parce qu’il s’écarte complètement des objectifs humanitaires.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil de sécurité, Fallouh a fait savoir que la Syrie avait fait de grands efforts durant les dernières années, en collaboration avec les agences de l’ONU concernées et avec les partenaires humanitaires locaux et internationaux, pour garantir la poursuite de l’octroi des services de première nécessité et des aides humanitaires à tous ses citoyens.

Et Fallouh de poursuivre : « Ces efforts ont fait l’objet de grands défis dus au terrorisme et à l’escalade de l’embargo économique imposé au peuple syrien par des pays qui s’ingèrent toujours d’une manière dévastatrice dans les affaires syriennes en entravant le règlement de la crise et l’éradication du terrorisme définitivement, en privant le peuple syrien de la capacité à la reconstruction et au rétablissement et en interdisant aux personnes déplacées de regagner leurs maisons pour exercer leur vie d’une manière normale ».

Fallouh a indiqué que les représentants de certains pays membre du Conseil de sécurité sont incapables de penser ou d’agir d’une manière positive et constructive quant à la situation en Syrie et qu’ils adoptent la méthodologie de l’hostilité à la Syrie et à ses partenaires dans la guerre contre le terrorisme.

Et Fallouh de conclure : « Neuf ans après la guerre déclenchée contre la Syrie, les pays qui ont contribué à la provocation de terrorisme et à l’aggravation de la situation, rejettent toujours d’admettre sérieusement que la cessation de la souffrance du peuple syrien implique le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Syrie, le soutien à ses efforts avec ses alliés dans la lutte contre ce qui est resté des réseaux terroristes et les terroristes étrangers, la levée des mesures économiques coercitives et unilatérales imposées au peuple syrien et la mise d’une fin à la présence illégale des forces étrangères, y compris la sortie des forces américaines occupantes des gisements de pétrole et de gaz et l’arrêt de l’ « acte de piraterie » qu’exercent les Etats-Unis actuellement à l’encontre des revenus de pétrole et de gaz qui appartiennent uniquement à l’Etat-syrien.

A.Ch.

Check Also

Les forces de Lougansk annoncent l’élimination de 45 soldats ukrainiens en un jour

Lougansk-SANA/ Le commandement des forces de la République populaire de Lougansk a annoncé l’élimination 45 …