Avec la participation de la Syrie, lancement à Téhéran des activités de la Conférence internationale de l’unité islamique

Téhéran-SANA/La 33ème Conférence internationale de l’unité islamique a commencé aujourd’hui à Téhéran avec la participation de délégations représentant 93 pays, dont la Syrie qui a été représentée par une délégation présidée par le ministre des Waqfs, Mohammad Abdel Sattar al-Sayyed, et en présence de l’ambassadeur de Syrie à Téhéran, Adnan Mahmoud.

Plus de 500 participants à la Conférence de l’unité islamique discuteront des défis auxquels le monde islamique fait face et des problèmes cruciaux de ses pays, en particulier la question palestinienne.

Le président iranien, Hassan Rohani, a affirmé dans son allocution d’ouverture que toutes les guerres, l’effusion de sang et les séditions tout au long des trois dernières décennies dans la région, sont causées par les Etats-Unis et l’entité sioniste, précisant que le déploiement des forces d’occupation américaines en Syrie n’était un jour pour combattre le terrorisme.

Rohani a réaffirmé que l’Amérique n’avait jamais été amie avec la région et le monde musulman et n’avait pas contribué à résoudre leurs problèmes.

Al-Sayyed : La Palestine et l’unité islamique sont les questions principales pour la Syrie

Le ministre des Waqfs, Mohammad Abdel Sattar al-Sayyed, a affirmé qu’al-Qods, la Palestine et l’unité islamique sont les questions principales pour la Syrie, précisant que la cause palestinienne ne concerne pas seulement les Palestiniens mais tous les pays islamiques.

Dans son allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des activités de la Conférence internationale de l’unité islamique, Sayyed a indiqué que la guerre menée par l’armée arabe syrienne en coopération avec ses alliés contre le terrorisme avait déjoué les complots sionistes américains contre la région.

Al-Sayyed a affirmé que la Syrie est déterminée à vaincre définitivement le terrorisme et à expulser les envahisseurs et les occupants turcs de ses territoires.

 

 

R.Bittar

Check Also

Au 38e souvenir de la décision sur l’annexion du Golan, le Golan reste toujours arabe syrien

Quneitra -SANA/  Trente-huit ans après la décision proclamée par l’entité de l’occupant israélien sur l’annexion …