Le président al-Assad : La position de la plupart des pays européens quant à ce qui s’est passé en Syrie n’a rien à voir dès le début avec la réalité

Damas -SANA /Le président Bachar al-Assad a reçu aujourd’hui une délégation comprenant des parlementaires et des politiciens italiens, présidée par le sénateur, Paolo Romani.

La rencontre a porté sur les derniers développements en Syrie.

Les membres de la délégation ont posé plusieurs interrogations relatives à la situation sur le terrain, au processus politique et à la reconstruction.

Le président al-Assad a souligné la présence de plusieurs développements positifs malgré que les pays, qui avaient œuvré pour attiser la guerre, dont à la tête la Turquie et les Etats-Unis et leurs outils, continuent cette politique, mettent les obstacles devant l’élimination du terrorisme et la réalisation d’un progression sur le niveau politique et entravent le retour des Syriens à leur pays.

En outre, le président al-Assad a assuré que la position de la plupart des pays européens quant à ce qui s’est passé en Syrie n’a rien à voir dès le début avec la réalité, faisant savoir que les politiciens et les partis européens doivent déterminer la forme qu’ils veulent pour l’Europe.

Pour leur part, les membres de délégation ont affirmé que le roman irréel que les médias avaient adopté sur ce qui se passe en Syrie dès le début de la guerre avait commencé à perdre graduellement son influence sur l’opinion publique européenne.

En outre, le président de l’Assemblée du peuple, Hammouda Sabbagh, a rencontré la délégation italienne.

Sabbagh a indiqué que la victoire réalisée par la Syrie avait poussé ses ennemis à imposer à elle l’embargo économique. « Grâce à la volonté du peuple, de l’armée et de la direction syriens, la Syrie a mis en échec tous les complots », a-t-il dit.

Sabbagh a souligné l’importance de la visite de la délégation pour s’informer de la réalité de ce qui se passe en Syrie.

Pour sa part, le chef de la délégation a fait savoir que les Européens doivent lutter contre le terrorisme et soutenir les pays qui luttent contre ce phénomène.

Dans une déclaration qu’il a donnée à la presse après la rencontre, Romani a souligné la différence tangible entre sa visite en Syrie il y a deux ans et la visite actuelle.

Les membres de la délégation ont précisé qu’ils avaient pris connaissance directement de la réalité de ce qui se passe en Syrie et de la souffrance de son peuple en raison de la guerre terroriste, assurant l’importance du retour des Syriens déplacés à leur pays.

Razane

Check Also

Poursuite des efforts pour aider les habitants déplacés de Hassaké

Hassaké -SANA /L’agression turque menée contre les territoires syriens a poussé les habitants à quitter …