Chaabane: Nous devons écrire notre histoire de manière objective pour atteindre la mentalité de tout le monde

Damas-SANA/  Dans le cadre des activités culturelles organisées simultanément avec la 31e édition du salon du Livre, un colloque a eu lieu à la bibliothèque nationale d’al-Assad sur le livre intitulé: “L’homme qui n’a pas signé”.

La conseillère politique et médiatique à la Présidence de la République, Bouthayna Chaabane, qui a pris part au colloque, a évoqué la responsabilité qu’assume l’écrivain, notamment ceux qui  font une authentification historique d’une phase difficile, importante et précise dans l’histoire de leur pays.

Chaabane a fait savoir que le documentaire préparé par la chaîne d’al-Mayadeen avait jeté la lumière sur la position du leader fondateur, Hafez al-Assad, à l’égard des négociations  avec l’entité de l’occupant israélien et sur ses principes constantes.

De son côté, le journaliste Ghassan Ben Jedo, chef du conseil d’administration de la chaîne d’al-Mayadine, a souligné la difficulté de l’authentification de cette phase dans l’histoire de la Syrie, ajoutant que le but du documentaire ” L’homme qui n’a pas signé” ne s’adresse pas uniquement au peuple syrien mais aussi à tous les peuples arabes et aux libres du monde pour les faire connaissance des faits sur la position du leader Hafez al-Assad à l’égard du processus de la paix,  son attachement à ses territoires et sa fermeté qui a impressionné les négociateurs.

Dans une intervention, le vice-ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a mis l’accent sur le soutien apporté par la chaîne d’al-Mayadeen à la Syrie pendant les années de la guerre terroriste déclenchée contre elle.

R.F. / L.A.

Check Also

L’éphéméride du 23 octobre

Damas / Ci-après l’éphéméride du 23 octobre : 1715 :Naissance de l’empereur russe Pierre II. …