Les pays garants : Engagement à la souveraineté, à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de la Syrie

Noursoultan – SANA/ Les payas garantissant le processus d’Astana /La Russie, l’Iran et la Turquie/ ont réaffirmé leur ferme engagement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne, à la poursuite de leur coopération jusqu’à l’élimination complète des réseaux terroristes et à leur rejet des agendas séparatistes visant à porter atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Syrie.

Dans la Déclaration finale du 13e round des pourparlers d’Astana qui ont eu lieu dans la capitale kazakhe, Noursoultan, les trois pays ont réaffirmé leur respect et leur attachement aux objectifs et aux principes de la Charte des Nations unies et aux résolutions internationales rejetant l’occupation du Golan syrien, en particulier la résolution N°497.

Les payas garants ont également souligné leur détermination à poursuivre leur coopération jusqu’à l’élimination complète des deux réseaux terroristes de “Daech” et du “Front Nosra” et de tous les éléments, les groupes et les entités dépendant d’al-Qaïda et de “Daech”, ainsi que des autres réseaux terroristes déterminés par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Les pays garants ont souligné la nécessité de rétablir le calme sur le terrain dans la zone de désescalade à Idleb, grâce à la mise en œuvre des accords concernant l’ensemble de la zone, en particulier le mémorandum conclu à Sotchi le 17 septembre 2018.

Les payas garants ont indiqué dans leur Déclaration que la situation dans la zone syrienne de al-Jazzira avait été discutée en affirmant que la poursuite de la sécurité et de la stabilité ne pourrait se réaliser que sur la base du respect de la souveraineté, de l’intégrité et de l’unité du territoire syrien, exprimant son rejet de toute tentative de créer de nouveaux faits sur le terrain sous prétexte de la lutte contre le terrorisme.

La Déclaration finale a indiqué que les consultations tripartites et avec des représentants du bureau de l’émissaire spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, avaient porté sur les résultats de la création et du lancement du comité de débat de la constitution actuelle à Genève, conformément aux résultats de la conférence du dialogue national syrien à Sotchi.

Par ailleurs, les pays garants ont appelé la Communauté internationale, les Nations unies et leurs organisations humanitaires à accroître l’aide humanitaire octroyée à tous les Syriens et à renforcer l’aide à la Syrie par le développement de projets d’infrastructures, d’installations de distribution d’eau et d’électricité, d’écoles et d’hôpitaux.

Les pays garants se sont félicités de la participation des deux délégations de l’Irak et du Liban en tant que nouveaux observateurs des pourparlers d’Astana, et ont décidé de tenir le prochain round de la réunion internationale d’Astana sur le règlement de la crise en Syrie en octobre prochain dans la ville de Noursoultan.

D.H./ R.B.

Check Also

Martini affirme à Expo 2020 la profondeur des liens historiques entre la Syrie les Emirats, l’Algérie et la Chine

Dubaï-SANA/Le ministre du Tourisme, Mohammad Rami Martini, a affirmé la profondeur des liens historiques entre …