L’ambassadeur Alaa : Le briefing de la Commission d’enquête internationale sur la Syrie contient des allégations sans fondement

Genève – SANA/ L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU à Genève, Hussam Eddine Alaa, a affirmé que le briefing du président de /la Commission d’enquête internationale/ sur la Syrie inclut des allégations sans fondement concernant la situation à Idleb.

Dans une allocution qu’il a prononcée aujourd’hui à la 41ème session du Conseil des droits de l’homme l’article quatre /La situation des droits de l’homme en République arabe syrienne/, l’ambassadeur Alaa a précisé que ‘’le soi-disant /dialogue interactif/ avec la Commission d’enquête internationale manque des règles de dialogue les plus élémentaires.

Il a souligné que le briefing du président de la Commission se reproduit de manière qui ne touche pas les souffrances du citoyen syrien à cause du terrorisme et des mesures coercitives violant ses droits et aggravant ses souffrances humaines et qui propage les positions des pays qui dirigent les travaux de la Commission et la contrôlent pour continuer à accuser le gouvernement syrien et à déformer son image, indiquant que les allégations prévues dans le briefing sont sans fondement à propos de la situation à Idleb.

Dans son allocution, Alaa a révélé qu’ ‘’Avant-hier /Israël/ avait mené une agression militaire contre le territoire syrien, qui a fait 4 martyrs, dont un bébé, et 21 blessés et causé la destruction de maisons et de propriétés. La Commission d’enquête ne voit pas dans ces attaques une violation du droit international humanitaire. Ce qui implique de mener une enquête et incite à la condamnation’’.

Et Alaa de poursuivre : ‘’ Les accusations contre l’État syrien et ses alliés de viser délibérément les civils et les installations civiles à Idleb sont sans fondement. Les opérations militaires y menées s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et visent les terroristes par des frappes concertées et précises’’.

‘’Comme on le sait, des groupes terroristes affiliés au ‘’Front Nosra’’, qui est classé par le Conseil de sécurité comme un réseau terroriste lié à al-Qaïda, se déploient dans plus de 90% du gouvernorat d’Idleb et ses environs et attaquent aveuglement, à partir des zones où ils se trouvent, les villages et les quartiers et prennent pour cible les civils dans les gouvernorats d’Alep, Hama et Lattaquié”, a-t -il révélé.

Alaa a conclu en soulignant qu’il est du devoir de l’Etat syrien de libérer son territoire et de débarrasser ses citoyens des groupes terroristes, notant que le gouvernement syrien avait pris toutes les mesures possibles pour protéger les civils et préserver leurs infrastructures civiles.

D.H./ R.B.

Check Also

Les terroristes de « Daech » exécutent 8 civils dans le désert de Tabni dans la banlieue de Deir Ezzor

Deir Ezzor – SANA /   Un groupe du réseau terroriste « Daech » a commis un …