Ouverture à Damas du Congrès des Partis arabes sous le titre “A partir d’al-Qods jusqu’au Golan…la terre est pour nous”

Damas – SANA/ Les travaux de la 62e session du Secrétariat général du Congrès des Partis arabes se sont ouverts aujourd’hui à Damas sous le titre /A partir d’al-Qods jusqu’au Golan… La terre est pour nous/.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture de la session, le président du Congrès, Safwan Qudsi, secrétaire général du Parti de l’Union socialiste arabe, a souligné la nécessité de tenir un dialogue constructif entre les représentants des partis arabes participant au congrès et de donner des opinions et des idées pour prendre une position à propos de différentes questions arabes, soulignant l’importance de la tenue du Congrès en Syrie, qui est aux étapes finales de la victoire sur le terrorisme.

Pour sa part, le secrétaire général du Congrès des Partis arabes, Qassem Saleh, a souligné que la tenue de cette session à Damas coïncide avec les circonstances dangereuses et les défis que connait la nation arabe en raison du nouveau projet colonialiste qui vise à l’effriter au service de l’ennemi sioniste et à liquider la cause palestinienne, soulignant que le ‘’Deal du siècle’’ est la traduction de ce projet dangereux.

‘’La Syrie constitue la première ligne de défense des intérêts de la nation arabe’’, a dit Saleh qui a exprimé le refus des Partis arabes de toutes les formes du blocus imposé à la résistance qui a été créée pour libérer tous les territoires arabes occupés au Liban, au Golan syrien et en Palestine.

Il a appelé au soutien au peuple palestinien et à sa cause et à faire face aux transactions propagées par le président américain pour liquider la cause palestinien et aux pas de normalisation pris par certains pays du Golfe.

Saleh a passé en revue la situation et les défis qu’affrontent les peuples arabes au Yémen, au Bahreïn, en Libye, en Algérie et au Soudan.

Le vice-président du Congrès, Hassan Ezzeddine, responsable des relations arabes au Hezbollah, a déclaré que les victoires remportées par la Syrie sur le terrorisme étaient un tournant majeur dans la région, indiquant que la résistance n’était plus un choix mais un comportement quotidien qui doit être généraliser partout.

Dans son allocution, Mahdi Dakhlallah, membre du commandement central du Parti Baas arabe socialiste et chef du Bureau de la préparation, de la culture et de l’information, a souligné que la résistance ne représente pas seulement une affaire politique, patriotique et nationale, mais aussi une affaire de présence.

Pour leur part, les participants ont souligné dans leurs allocutions la nécessité d’élaborer un programme populaire visant à briser l’embargo imposé à la Syrie et à tous les pays de la résistance qui s’opposent à la politique agressive américano-sioniste, affirmant leur rejet absolu des mesures coercitives unilatérales imposées au peuple syrien.

Ils ont expliqué que les peuples arabes rejettent le soi-disant “séminaire économique’’ auquel l’administration américaine avait convoqué dans la capitale bahreïnienne, Manama, aujourd’hui et demain, afin d’annoncer le côté économique du complot ‘’Deal du siècle’’ visant à liquider la cause palestinienne.

D.H./ L.A.

Check Also

Sous le haut patronage du président al-Assad, célébration centrale à Damas à l’occasion du 50e anniversaire de la fondation de l’Union des écrivains arabes

Damas -SANA / Sous le haut patronage du président Bachar Al-Assad, l’Union des écrivains arabes …