L’Etablissement général de Géologie réhabilite les mines de sel pour produire plus de 200 mille tonnes par an

Damas-SANA/ Le sel est une ressource inépuisable et renouvelable. L’Organisation générale de géologie procède à investir dans ces ressources naturelles renouvelables qui aident à créer des emplois importants et à assurer des devises nécessaires à l’importation.

Après la libération des ressources de sel à Palmyre et à Alep, ainsi que de la principale mine de Deir Ezzor du terrorisme, le ministère du Pétrole et de la Richesse minérale s’est précipité pour élaborer des plans urgents en vue d’investir le sel et réhabiliter la mine de Deir Ezzor, pour entamer la production au mois de mai courant.

En conséquence, l’Etablissement général de la Géologie a demandé au ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, dans un mémorandum adressé à la présidence du Conseil des ministres, d’arrêter l’importation de sel après le redémarrage de la production en vue de couvrir la consommation locale entière de sel de table et de sel industriel. En fait, la Syrie a besoin de 200 mille tonnes par an de sel.

Selon le mémorandum, la réserve géologique représente environ 350 millions de tonnes de sel, une réserve considérée énorme par rapport à la consommation annuelle de la Syrie. Le gisement de tibne est l’un des plus vastes champs et la pureté de la couche saline est entre 97 et 99,8% La couche de sel gemme a été découverte il y a environ 60 ans.

Avec la demande croissante de sel gemme, il était nécessaire de développer le travail et les équipements dans la mine pour couvrir les besoins de la Syrie en cette matière, ce qui a donné lieu au développement de la mine et à la création d’une ligne pour ajouter l’iode au sel.

 

R.Bittar

Check Also

Le Forum national de Damas : Faire face à tous les plans visant à porter atteinte aux droits du peuple palestinien

Damas – SANA/ Les participants au Forum national de Damas au camp de Yarmouk à …