Le président al-Assad à Zarif : Tenir aux principes nationaux et accorder la priorité aux intérêts du peuple sont capables de préserver l’unité de n’importe quel pays

Damas-SANA / Le président Bachar al-Assad a reçu aujourd’hui le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Lors de la rencontre, le président al-Assad a condamné le pas américain irresponsable pris contre les gardiens de la révolution en Iran, précisant que ce pas fait suite aux politiques erronées suivies par les Etats-Unis et qui constituent l’un des facteur de l’instabilité dans la région.

Le président al-Assad a aussi présenté ses condoléances au peuple iranien et aux familles des victimes des inondations dans plusieurs gouvernorats iraniens.

Pour sa part, Zarif a dénoncé la décision de l’administration américaine sur le Golan syrien occupé, faisant savoir qu’elle fait partie de ses décisions relatives à al-Qods et aux gardiens de la révolution en Iran, et apporte la preuve sur l’échec des politiques de Washington dans la région.

Les deux parties ont échangé les points de vue sur les derniers développements dans la région.

Le président al-Assad a, à cet effet, affirmé que tenir aux principes et aux positions nationaux et accorder la priorité aux intérêts du peuple sont capables de protéger n’importe quel pays et de préserver son unité face à toute conspiration extérieure.

Zarif a, de son côté, fait savoir que les derniers développements confirment le besoin de renforcer la coordination entre les deux parties à tous les niveaux et dans l’intérêt des deux pays et de contribuer à la consolidation de la sécurité et la stabilité dans toute la région.

Les deux parties ont assuré que les politiques des Etats-Unis et de certains pays occidentaux n’obligeront pas l’Iran et la Syrie à renoncer à la défense des droits et des intérêts de leurs peuples.

Le président al-Assad et Zarif ont appelé les parties occidentales, dont notamment les Etats-Unis, à adopter la diplomatie au lieu de mener les guerres et le terrorisme économique contre toute partie qui s’oppose à leur avis concernant les questions de la région.

L’entretien a aussi porté sur le prochain round de pourparlers d’Astana et la nécessité des communications permanentes entre Damas et Téhéran pour coordonner les positions à cet égard.

L’entretien a également porté sur l’examen des accords signés entre les deux parties, des projets communs et du renforcement de la coopération future.

En outre, le président du Conseil des Ministres, Imad Khamis, s’est réuni avec le ministre iranien des AE et la délégation qui l’accompagne et s’est entretenu avec eux de la coopération entre les deux pays dans les domaines économique, d’investissement, touristique, culturel et d’infrastructures.

Les deux parties ont souligné la nécessité de poursuivre la coordination bilatérale à l’ombre des sanctions occidentales injustes qui visent les deux peuples syrien et iranien.

Khamis a estimé que la phase actuelle et les circonstances régionales et internationales impliquent de la part des directions des deux pays de relancer les relations bilatérales dans le domaine économique en exécution de la volonté des directions des deux pays.

Il a fait noter que le gouvernement syrien avait mis en place une feuille de route et un mécanisme exécutif des accords et des mémorandums d’entente signés entre les deux pays.

Pour sa part, Zarif a précisé que le gouvernement iranien suit d’une manière directe la consolidation des relations économiques et d’investissement bilatérales au profit des deux pays.

Dans le même contexte, Walid Mouallem, vice-président du Conseil des Ministres, ministre des AE et des Expatriés, a reçu son homologue iranien, avec qui il a examiné l’importance de la consolidation des relations stratégiques entre les deux pays à tous les niveaux.

Les deux parties ont également discuté des développements de la situation en Syrie et dans la région.

Les points de vue des deux parties étaient concordants vis-à-vis de toutes les questions évoquées.

Dans un point de presse qu’il a tenu dans le bâtiment du ministère des AE et des Expatriés, Zarif a affirmé que son pays continuera à œuvrer avec la Syrie pour confronter les mesures économiques coercitives imposées aux deux peuples syrien et iranien, réitérant le soutien qu’apporte l’Iran à la Syrie.

Zarif a fait allusion aux pourparlers permanents pour la coopération économique entre la Syrie et l’Iran, précisant que plusieurs pourparlers importants avaient récemment eu lieu sur les lignes de transport entre l’Iran, l’Irak et la Syrie.

Quant à la situation à Idleb, Zarif a qualifié de « dangereuse » la menace que le réseau terroriste du Front Nosra représente sur les citoyens à Idleb et à Alep, faisant savoir qu’il discutera de cette question lors de sa visite en Turquie.

« Les participants au processus d’Astana doivent traiter la question de la menace terroriste du Front Nosra », a-t-il dit.

Il est important que l’Iran, la Turquie et la Russie s’engagent aux accords conclus, notamment dans le domaine du désarmement des réseaux terroristes et de leur évacuation d’Idleb.

 

Bulletin français

Check Also

Damas : La Syrie n’a pas utilisé l’arme chimique et elle ne le fera pas car elle n’en possède rien

Damas – SANA /Une source responsable du ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a affirmé …