Grande augmentation de la superficie cultivée de coton pour la saison actuelle

Damas-Sana/Le secteur du coton est considéré comme une récolte agricole stratégique en Syrie dans lequel travaillent plus de 20% des citoyens.

La culture du coton assure la matière première aux filature et aux usines textiles, l’huile végétale et les fourrage.

En Syrie existe tout le cycle de la production des industries textiles, à partir d la matière première pour se terminer avec le produit final de l’usine.

« Le coton syrien se distingue par sa réputation et sa bonne qualité sur les marchés locaux et mondiaux », a indiqué Waddah Qadi, directeur du Bureau de Coton à Alep, précisant que le paysan syrien est considéré comme le meilleur dans le monde pour la production. « Grâce aux efforts du paysan syrien, la Syrie a pu occuper la deuxième place au niveau du monde du point de vue recette de l’unité de superficie cultivée du coton », a-t-il ajouté.

Qadi a indiqué que la culture du coton avait beaucoup régressé pendant la guerre terroriste en Syrie et ses recettes avaient diminué après un grand développement réalisé précédemment. « La production du coton était 1635 kg/ hectare en 1970 pour atteindre plus de 4 mille kg/hectare pendant les années d’avant-guerre. Cette superficie s’est restreinte et la production a diminué pendant ces dernières années,  ce qui avait ses effets sur le paysan mais le travail se poursuit actuellement pour redonner l’éclat à cette culture et réaliser l’autarcie », a-t-il fait savoir.

Il a souligné que la conférence du coton s’était tenue récemment à Alep après une suspension de huit ans, en présence d’un groupe de techniciens agricoles, de chercheurs et d’agriculteurs, afin de débattre de la situation de la culture et de parvenir à des propositions et recommandations susceptibles de contribuer à la progression de la culture de ce produit stratégique.

Parmi les recommandations de la conférence figurent la création d’un comité d’urgence pour une intervention rapide, la mise en place d’un système d’alerte contre les insectes nuisibles, l’élimination de tout problème qui entrave la culture et la restauration de tous les laboratoires, les centres et les usines de production détruits par le terrorisme. Le gouvernement a consacré un milliard de LS. Pour la restauration des usines de l’égrenage du coton.

En ce qui concerne le plan agricole pour cette année, Qadi a souligné que la superficie cultivée du coton s’élève à 73 mille hectares pour la production de 300 mille tonne de coton, contre 50 mille hectares et une production de 52 mille pour la saison dernière.

Des grands efforts se déploient pour redonner à la récolte du coton son emplacement aux niveaux de la culture, de la production et de l’industrialisation pour que la Syrie récupère la vedette dans la production de cette production stratégique importante pendant la prochaine étape.

 

R.Bittar

Check Also

Quatre médailles pour la sélection syrienne d’athlétisme “cadets” au Championnat d’Asie de l’Ouest

Beyrouth-SANA/  La sélection syrienne d’athlétisme obtenu davantage de médailles au Championnat d’Asie de l’Ouest (cadets), …