Damas : L’administration américaine n’a aucun droit de décider du sort du Golan arabe syrien occupé

Damas-SANA / Le ministère des AE et des Expatriés a affirmé que le gouvernement syrien a vivement condamné les déclarations du président américain, Donald Trump, sur le statut juridique du Golan arabe syrien occupé, approuvé par l’ONU via les  dans les différentes recommandations de l’Assemblée générale y relative et par la résolution du Conseil de sécurité N°497 de l’an 1981 comme “territoire occupé”.
Dans un message adressé au secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de Sécurité sur les déclarations irresponsables et dangereuses du président américain sur le Golan syrien occupé, le ministère a indiqué que le Golan arabe syrien occupé fait partie des territoires de la République arabe syrienne, ajoutant que la reprise du Golan de l’occupant israélien est une priorité dans la politique nationale syrienne.
“La Syrie réclame au secrétaire général de l’ONU d’adopter une position officielle confirmant la position enracinée de l’organisation internationale envers l’occupation israélienne du Golan arabe syrien”, a dit le ministère.
Le ministère a ajouté que la Syrie appelle le CS à prendre des mesures pratiques qui garantissent son rôle et son mandat directs dans l’exécution des résolutions qui obligent l’entité de l’occupant israélien à se tirer du Golan arabe syrien occupé jusqu’à la ligne de 4 juin 1967, notamment les résolutions N°242, N°338, N°497.
Et le ministère de conclure: “L’administration américaine n’a aucun droit de décider du sort du Golan arabe syrien occupé et n’importante quelle reconnaissance de sa part ou toute agression contre le droit de la Syrie de le reprendre constituent un acte illégal”.
R.F. /  A.Chatta

Check Also

Le régime turc tente de protéger les réseaux terroristes à Idleb

Idleb-SANA / Le régime turc apporte toute forme de soutien militaire et logistique aux réseaux …