Ala : Nécessité de mettre à nu les violations israéliennes sur les territoires arabes occupés

Genève-SANA / La mission permanente de la République arabe syrienne à l’ONU à Genève a organisé en collaboration avec l’Union des juristes arabes et l’Association internationale des juristes démocrates en marge des travaux de la 40e session du Conseil des droits de l’homme, tenue actuellement à Genève, un colloque commun sous le thème « le Golan syrien occupé…52 ans d’occupation israélienne ».

L’ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU et dans d’autres organisations internationales à Genève, Hussam Eddine Ala, a insisté sur l’importance du colloque dans la mise à nu des violations israéliennes dans le Golan syrien occupé et des pressions américaines exercées sur les pays membres du Conseil des droits de l’homme dans le but d’effacer l’article 7 de l’ordre du jour consacré à l’observation des violations israéliennes sur les territoires arabes occupés, dont le Golan syrien occupé.

L’ambassadeur Ala a mis en garde contre les tentatives israéliennes d’exploiter la situation et les développements actuels en Syrie et dans la région et de consacrer l’occupation du Golan dans une transgression flagrante des résolutions du Conseil de sécurité, en particulier la résolution N°497 de l’an 1981.

Ala a assuré que le vote négatif de certains pays sur la résolution relative à l’état des droits de l’homme dans le Golan syrien occupé se contredit avec leurs allégations sur les autres résolutions relatives à l’état des droits de l’homme en Syrie et montre le niveau inédit du double critère que suivent Washington et ses alliés occidentaux dans le traitement avec la situation des droits de l’homme et des résolutions soumises sur l’ordre du jour des travaux du Conseil.

Il a fait noter que les autorités d’occupation avaient détruit plus de 500 villes, villages et fermes pour établir 41 colonies, ce qui constitue des crimes de guerre en vertu du droit international.

Ala a fait allusion à la grande destruction délibérée par les bouteurs israéliens dans la ville de Quneitra libérée avant le retrait israélien de la ville.

Il a abordé les tentatives des forces d’occupation d’imposer des élections locales aux Golanais, soulignant le succès des Golanais de les mettre en échec.

De son côté, Jan Fermon, Secrétaire général de l’Association internationale des juristes démocrates, a fait allusion aux pratiques des autorités d’occupation dans le Golan syrien occupé, dont le vol des eaux d’une manière illégale.

Il a assuré que la décision de la Knesset en 1981 d’annexer le Golan syrien occupé est un crime de guerre et que l’occupant israélien viole le droit international.

A.Chatta

Check Also

Découverte des armes et des munitions abandonnées par les terroristes dans la banlieue sud-ouest de Damas

Banlieue de Damas – Quneitra – Sana /  Les services compétents ont découvert des quantités …