Moscou réclame à Washington de coopérer pour mettre fin à la souffrance des Syriens déplacés dans le camp de Rukban

Moscou – SANA/ L’Ambassadeur de Russie aux Etats-Unis, Anatoly Antonov, a appelé Washington à coopérer pour mettre fin aux souffrances des Syriens déplacés séquestrés par les forces d’occupation américaines dans le camp de Rukban, dans la zone de Tanf, et à ne pas exploiter leur situation humanitaire.

Selon le site web de ‘’Russia Today’’, Antonov a fait noter, dans un communiqué publié hier sur le site web officiel de l’ambassade de Russie, que ‘’le camp doit être évacué immédiatement et rapidement’’, considérant qu’il est important de ne pas se disputer, mais de prendre des mesures tangibles, comme proposé par la Russie et la Syrie, et d’unifier les efforts de la Communauté internationale à cet égard’’.

Antonov a indiqué que Moscou veut attirer l’attention des organisations internationales des droits de l’homme et des Nations unies sur la situation humanitaire catastrophique dans le camp.

Antonov a réfuté les fausses allégations à propos du camp, en particulier celles disant apprendre que le gouvernement syrien n’est pas prêt à accueillir les personnes déplacées, affirmant que tout cela est un mensonge. ‘’Les gens ne peuvent pas quitter le camp parce qu’ils sont détenus par des gangs à Tanf”.

Chamanov: La situation humanitaire dans le camp de Rukban implique une solution rapide

Le président de la Commission de la défense à la Douma russe, le général Vladimir Chamanov. a qualifié de”difficile” la situation humanitaire des civils séquestrés par les forces de l’occupation américaine dans le camp de Rukban à Tanf , ce qui implique une solution rapide.

Dans une déclaration qu’il a donnée aujourd’hui, Chamanov a indiqué que  les nouveaux moyens de surveillance observent la torture et la maltraitance des gens au 21ème siècle.

Il a indiqué que la situation dans le camp de Rukban ressemble à celle dans les camps fascistes allemands.

Bulletin Français

Check Also

Le président al-Assad inspecte certaines positions militaires sur les lignes de front à Idleb